C'était en 1998. Au ciné, Jim Carrey découvrait que son existence était en fait un show de téléréalité. Que son entourage se composait d'acteurs. Que ses journées se résumaient à une énorme supercherie filmée. Trois ans après ce Truman Show, qui anticipait bien des choses, Loana se trémoussait dans un Jacu...

C'était en 1998. Au ciné, Jim Carrey découvrait que son existence était en fait un show de téléréalité. Que son entourage se composait d'acteurs. Que ses journées se résumaient à une énorme supercherie filmée. Trois ans après ce Truman Show, qui anticipait bien des choses, Loana se trémoussait dans un Jacuzzi faisant de l'émission Loft Story un autre tournant dans ce voyeurisme qui allait venir bousculer les codes de la bulle privée. Désormais, même si les programmes télé du genre se poursuivent, c'est sur la Toile que le phénomène a pris ses quartiers. Notamment via des chaînes YouTube animées par des gamins ou des familles, qui ne cachent plus rien ou presque à leurs followers. Une tendance qui interpelle et que nos experts passent au crible dans ce magazine... mais qui, selon eux, n'est pas si différente de ce qui fit débat dans le passé avec les enfants stars. Les dérives mercantiles n'ont pas attendu que notre société se tourne vers les écrans pour exister. L'excès nuit en tout, que ce soit dans le monde réel ou numérique... Et qu'on le veuille ou non, une partie de nos vies, au moins, se trame dans cet univers de pixels. Quand on voit ce qui se passe du côté de la mode, où des collections naissent aujourd'hui pour habiller nos avatars, comme le raconte, dans ce numéro, la créatrice Shayli Harrison, on se dit que la frontière entre réel et virtuel est plus ténue que jamais. A nous de trouver maintenant notre place, entre ces deux planètes qui n'en forment plus qu'une. Et de prendre le meilleur de chacune.