Dans un article daté du 26 décembre 2001, le journaliste américain Thomas L. Friedman évoquait l'idée ironique de créer sa propre compagnie aérienne qu'il nommerait "Naked Air" ("Air Nu") afin de mieux lutter contre les terroristes. Les passagers d'un vol Paris-Miami venaient tout juste de maîtriser un pirate de l'air aux semelles truffées d'explosifs alors que les mesures de sécurité aéroportuaires avaient pourtant été renforcées depuis le fameux drame du World Trade Center. D'où la proposition saugrenue de ce journaliste du "New York Times" (en outre lauréat du prix Pulitzer 2002 pour son commentaire avisé) de faire voler les voyageur...

Dans un article daté du 26 décembre 2001, le journaliste américain Thomas L. Friedman évoquait l'idée ironique de créer sa propre compagnie aérienne qu'il nommerait "Naked Air" ("Air Nu") afin de mieux lutter contre les terroristes. Les passagers d'un vol Paris-Miami venaient tout juste de maîtriser un pirate de l'air aux semelles truffées d'explosifs alors que les mesures de sécurité aéroportuaires avaient pourtant été renforcées depuis le fameux drame du World Trade Center. D'où la proposition saugrenue de ce journaliste du "New York Times" (en outre lauréat du prix Pulitzer 2002 pour son commentaire avisé) de faire voler les voyageurs dans le plus simple appareil. L'équation était simple: pas de vêtements = pas de cutters dissimulés ni autres bombinettes cachées dans les chaussures. Aujourd'hui, la réalité a rejoint la fiction puisque la compagnie "Naked Air" a été officiellement créée ( www.naked-air.com). Certes, l'idée de ses promoteurs n'est pas aussi sécuritaire que le souhait de M. Friedman le laisserait penser, mais le premier vol naturiste de l'histoire de l'aviation aura bel et bien lieu! Le 3 mai 2003 très exactement, 130 passagers entièrement nus s'envoleront de Miami pour rejoindre la ville mexicaine de Cancun. Même si cette initiative s'inscrit dans un voyage pour nudistes confirmés avec séjour au soleil en tenue d'Eve et d'Adam, elle n'en reste pas moins audacieuse, pour ne pas dire burlesque. On imagine à peine la tête des hôtesses vérifiant, comme il se doit, le bouclage correct des ceintures de sécurité... Bref, après la répartition des vols fumeurs/non fumeurs, voici donc venu le temps de la distinction des passagers habillés/tout nus. Il faut dire que l'effeuillage est dans l'air du temps et qu'il se place désormais en bonne position dans la liste des stratégies marketing les plus pointues. D'ailleurs, certains bastions qui semblaient jusqu'ici imprenables comme, par exemple, le sacro-saint journal télévisé, n'ont pas échappé à la tendance exhibitionniste et s'illustrent aujourd'hui avec des sites Internet plus ou moins drôles comme celui de www.nakednews.com (la première chaîne d'informations sur le Web où les présentatrices se dénudent au fil de l'actualité). Dans la même logique et pour en revenir à la sphère touristique, une autre compagnie aérienne s'illustre depuis peu dans l'originalité de son service hors pair. Sur "Ecstasky Airlines" (jeu de mots intraduisible qui mélange les notions de ciel et d'extase), de superbes hôtesses assurent l'intendance dans un uniforme des plus minimalistes ( photo). La compagnie basée à Beverly Hills joue à fond la carte de la lingerie fine et des attentions personnalisées. Au programme: massages, menus gourmet et shows sexy ( www.ecstasky.com). Mieux, les avions n'ont aucun itinéraire ni horaire prédéfinis: ils se plient aux volontés du client pour un voyage hyper-personnalisé en première classe. Bien sûr, le vol est garanti 100% discrétion avec une facturation adéquate. Idéal pour conjurer le stress et se mettre à nu, d'une façon ou d'une autre... Frédéric Brébant [{ssquf}]Retrouvez Frédéric Brébant chaque lundi matin, vers 9 h 45, dans l'émission "Bonjour quand même", sur la Première (RTBF radio).