Deux Belges à Paris. Deux jeunes femmes brillantes que nous avons le plaisir d'accueillir dans nos colonnes. Pas radines pour deux cents, elles ont accepté de partager avec vous, dès cette semaine, leurs humeurs, leurs coups de c£ur ou leurs coups de griffe. La journaliste et écrivain Isabelle Spaak, nous avait ému, c'était en 2004, avec Ça ne se fait pas (Pocket), un roman d'inspiration autobiographique interpellant et sensible. Virginie Hocq, elle, cartonne dans la Ville lumière avec C'est tout moi , un one-woman-...

Deux Belges à Paris. Deux jeunes femmes brillantes que nous avons le plaisir d'accueillir dans nos colonnes. Pas radines pour deux cents, elles ont accepté de partager avec vous, dès cette semaine, leurs humeurs, leurs coups de c£ur ou leurs coups de griffe. La journaliste et écrivain Isabelle Spaak, nous avait ému, c'était en 2004, avec Ça ne se fait pas (Pocket), un roman d'inspiration autobiographique interpellant et sensible. Virginie Hocq, elle, cartonne dans la Ville lumière avec C'est tout moi , un one-woman-show décapant. Vous l'aurez compris, cette rentrée, nous l'avons voulue riche en surprises et en cadeaux. Pour des lecteurs exigeants et fidèles. Art, mode, design... Un vrai trafic d'influences. Ce flirt complexe devenu incontournable, nous l'avons également intégré dans nos pages avec notre nouvelle rubrique check in que vous retrouverez chaque semaine en deuxième partie de notre magazine. Elle mêle subtilement lifestyle et culture, dans un fougueux méli-mélo qui voit un sac Prada côtoyer une expo arty. Parce que l'art s'échappe des galeries pour se faufiler dans les vestiaires fashion ou les ateliers des créateurs. Pour preuve, le shooting choc exclusif que nous vous offrons où les objets détournés d'une vingtaine de designers internationaux par de jeunes artistes se mêlent aux vêtements de stylistes belges les plus pointus. Des photos qui s'afficheront également sur les murs d'une exposition originale organisée par le DESIGNERS Week-End les 14, 15 et 16 septembre prochain et soutenue par notre magazine. Le design, la mode, une affaire de fashionistas ? Rien n'est moins sûr. Comme le prouve l'article d'Isabelle Willot qui a épinglé pour vous les derniers minimeubles griffés pour enfants gâtés. Tout l'univers de la maison, aujourd'hui, se met en scène en réduction. Pour le bonheur des kids et des parents design addicts. Benjamin Biolay photographié par Bruce Weber. Séparé depuis peu de Chiara Mastroianni, le fils prodige de la chanson française, qui fait un come-back avec un Trash Yéyé mordant et inspiré, s'est livré à Philippe Cornet. Le poids des mots, le choc des photos... Une interview d'une émouvante sincérité. Fin du mois d'août, impossible d'échapper à la rentrée littéraire. Pas moins de 727 livres sont annoncés, un véritable tsunami. Que lire pour ne pas paraître idiot ? Réponse avec nos 5 choix étoilés retenus après une immersion totale, en avant-première, dans la déferlante littéraire à venir. Une déception, trois bons moments, un instant délicieux. Une sélection à ne pas manquer si on veut briller dans les dîners en ville ou les pauses-café. Observer, anticiper, explorer, exciter la curiosité... Plus que jamais, Weekend s'affirme comme un magazine décapsuleur d'idées et d'envies. Bonne lecture ! Christine Laurent