WAPA, C'EST QUI ?

Jeunes trentenaires aussi engagées qu'indignées, Véronique et Solveig se rencontrent en bossant pour une ONG internationale et partagent les mêmes réserves quant à son fonctionnement. " Entre nous, le courant est vite passé, dit Véronique, on défendait les mêmes convictions. Bien qu'efficace, notre boulot consistait trop souvent à donner accès à nos standards occidentaux aux populations africaines, asiatiques ou sud-américaines, comme si c'était la seule chose à leur offrir. Et dès que l'argent cesse d'arriver, tout tombe à l'eau, faute d'autonomisation. Au bout d'un moment, on en a eu marre de s'insurger face à tout ce qui se passe d'affreux dans le monde. On s'est dit "Ça suffit : soit on agit, soit on se tait ; rien ne sert de pleurer devant sa télé." Alors on s'est lancées. "
...