La génération crossover entre les Millennials et la Gen Z s'est finalement trouvé un nom: les Zillennials. Nés entre 1993 et 1998, ils peuvent s'identifier aux deux générations... ou...

La génération crossover entre les Millennials et la Gen Z s'est finalement trouvé un nom: les Zillennials. Nés entre 1993 et 1998, ils peuvent s'identifier aux deux générations... ou pas. Enfants, ils regardaient les films Disney sur des DVD loués à la vidéothèque et étaient scotchés à leur lecteur MP3. Pour autant, impossible pour eux d'échanger avec les Millennials à propos de Sex and the City ou de l'Internet bas débit. Ses membres ont grandi dans les années 2000 et ont une vague expérience du 11 septembre 2001. Leur premier téléphone portable était à clapet (la Gen Z était, elle, biberonnée un iPad à la main), ils savent que les influenceurs s'appelaient autrefois blogueurs et peuvent encore se souvenir de l'époque où Rihanna avait les cheveux roux. Mais ils ne se sentent pas chez eux sur Facebook. Ni Tiktok. Pourvu que cette reconnaissance rende la crise identitaire un peu plus supportable.