Des projets acclamés d'Oslo à New York, en passant par Bordeaux ou le Danemark. Plus de cinq cents collaborateurs en Europe et aux Etats-Unis... Bjarke Ingels fait figure de rock star dans le monde du design et de l'art de bâtir. Un "starchitecte", comme on dit dans les médias, même s'il ne raffole pas de ce mot.... "L'architecture n'a rien d'une profession glamour, assure-t-il. C'est un métier de services. On nous confie une mission et de l'argent pour créer quelque chose. Il n'est pas question de se lancer tête baissée dans une idée personnelle. Un peintre, un dessinateur ou un écrivain peut le faire, moi pas." D'ailleurs, le Danois ne souhaite pas que les projets de son collectif BIG (Bjarke Ingels Group) soient d'emblée reconnaissables ou qu'ils portent sa marque. "Je ne revendique pas un style propre, insiste-t-il. Par contre, j'ai une méthodologie. Pour tout nouveau chantier, avec mon équipe, nous nous posons les mêmes questions. Et ce que j'aime, c'est trouver à chaque fois des réponses inédites."
...