Laurence Leenaert avait l'intime conviction qu'elle ne ferait pas sa vie en Belgique. De là à s'installer au Maroc, il n'y a qu'un pas... franchi allègrement. Sur les conseils d'une amie, la jeune femme et sa soeur décident de s'offrir un séjour dans un très beau campement près de M'Hamid El Ghizlane, dernière oasis avant le Sahara. "Je venais d'interrompre ma formation au KASK (NDLR : haute école artistique, à Gand) pour me concentrer sur la création de sacs à main. Ce voyage dans le désert a été si marquant qu'à peine de retour en Belgique, je rappelais Bobo, le propriétaire de M'Hamid Camp, en lui demandant si je pouvais revenir avec ma machine à coudre. En échange, j'ai proposé de l'aider pour le planning et la communication." La Belge reste six mois sur place, pendant lesquels Bobo l'aide à se fournir en textiles et lui fait découvrir les plus belles facettes du pays. C'est la naissance d'une véritable amitié. Dès qu'elle a une heure à elle, Laurence s'attelle à sa machine à coudre, partageant ses créations sur les réseaux sociaux. "Instagram m'a rapidement permis de vendre des pièces et...