Après la plate-forme Delaktig, lit/canapé minimaliste et modulaire sorti aux premiers jours de 2018, le designer londonien et l'empire jaune et bleu avaient annoncé le lancement prochain d'une nouvelle collaboration - et, surprise, celle-ci ne portait pas sur du mobilier mais plutôt sur un projet d'agriculture urbaine. Des mois de spécula...

Après la plate-forme Delaktig, lit/canapé minimaliste et modulaire sorti aux premiers jours de 2018, le designer londonien et l'empire jaune et bleu avaient annoncé le lancement prochain d'une nouvelle collaboration - et, surprise, celle-ci ne portait pas sur du mobilier mais plutôt sur un projet d'agriculture urbaine. Des mois de spéculation plus tard, le binôme suédo-britannique dévoile enfin les premières images de son jardin - nom de code " Gardening will save the world " -, destiné à rappeler l'importance des cultures durables, y compris dans des environnements urbains, et explorer tout le contraste entre " l'hyper-naturel et l'hyper-technologique ". Le but ultime ? Encourager le grand public à cultiver sa propre nourriture, pour réduire le gaspillage et les déchets, tout en faisant la promotion de l'horticulture, dans tout ce qu'elle a de plus fonctionnel et de plus beau. Nobles intentions.Concrètement, le concept totalise pas moins de 4000 plantes et se présente sur deux niveaux, l'oasis et le labo : le premier est un jardin surélevé modulaire, avec des espèces médicinales et comestibles, tandis que le second consiste en un espace de culture alimenté par un système hydroponique et un éclairage artificiel contrôlé. D'autres prototypes ayant trait à l'urban farming seront également montrés en avant-première lors du Chelsea Flower Show, mais ni Ikea, ni Tom Dixon n'en ont encore révélé la nature. Notons enfin qu'à l'issue de l'événement, le jardin sera gracieusement offert à un projet de caritatif et prendra la direction de Barking and Dagenham, à l'autre bout de Londres. Un gentleman, qu'on vous disait.RHS Chelsea Flower Show, du 21 au 25 mai prochain - www.rhs.org.uk