3 questions à Caroline Bosmans, créatice belge de mode pour enfants

© SDP

On a pu voir des enfants de stars, de Beyoncé à P. Diddy, porter sa marque. Cette créatrice belge de mode pour les kids, forte de soixante points de vente dans le monde, a lancé, en 2019, une ligne, Bo(y)smans, pour garçons.

Comment votre seconde collection a-t-elle vu le jour?

J’ai commencé avec un label unisexe, mais petit à petit, celui-ci avait tendance à s’adresser davantage aux fillettes. Les options sont en effet plus variées: on trouve des jupes, des robes, des leggings, etc. J’avais remarqué que dès lors, les boutiques rangeaient l’ensemble de mes pièces dans le rayon filles. J’ai donc créé Bo(y)smans, qui est plus axé sur le streetwear.

Vous proposez des vêtements loin des habits colorés ou mignons traditionnellement portés par les mômes…

Mes jupes sont girly et charmantes mais à ma façon. Il y a plus de puissance et de profondeur. En fait, je crée pour ma fille: une princesse qui aime grimper aux arbres. Elle est adorable et costaude à la fois. Ce qui me distingue des autres griffes pour enfants, c’est que j’imagine des collections entières. Toutes les pièces se combinent et je travaille autour d’un thème, tel que Frituur Bambi ou Official Fake.

Vos campagnes aussi sont fortes. On pense à celle dédiée à votre été 19, Allergic, où vous avez photographié des enfants à l’hôpital et en chaise roulante. La Toile s’est déchaînée…

Ça s’est calmé mais ce n’est pas terminé. Je n’ai jamais voulu m’afficher en public. Il doit être question de mes vêtements, pas de moi. Depuis ces remous, je suis encore plus récalcitrante. Ceci dit, j’ai tiré du positif de cette affaire. Je m’en suis inspirée pour la collection de l’été prochain: Californication, qui comprend entre autres des imprimés de trolls Internet.

carolinebosmans.com

Partner Content