Eleven Paris a "trouvé un accord amiable avec Beyoncé, Rihanna, Kanye West, Jay Z et Pharell Williams à la suite de l'action collective que ces derniers avaient engagée", indique un communiqué. "Les termes de l'accord sont confidentiels", ajoute le texte pour expliquer pourquoi aucun détail n'est donné.

Une plainte collective avait été déposée en octobre au tribunal fédéral de Manhattan pour dénoncer, photos à l'appui, l'utilisation frauduleuse par Eleven Paris de l'image et du nom de ces artistes notamment "sur des tee-shirts, débardeurs, sweat-shirts, chapeaux, sacs à dos et coques pour téléphone portable".

La marque est notamment connue pour reproduire sur ses tee-shirts blancs des visages de célébrités, se passant sous le nez leur index sur lequel est dessiné une petite moustache.

Parmi les produits dénoncés dans la plainte figuraient aussi des tee-shirts reprenant certaines paroles des chansons des artistes, "protégées par les droits d'auteur".

La marque Eleven Paris était également accusée d'avoir volontairement choisi des noms pour ses produits "qui sont presque identiques" aux marques des artistes, telle "Cayonce" pour des tee-shirts avec le visage et les paroles de chansons de Beyoncé.

Eleven Paris a "trouvé un accord amiable avec Beyoncé, Rihanna, Kanye West, Jay Z et Pharell Williams à la suite de l'action collective que ces derniers avaient engagée", indique un communiqué. "Les termes de l'accord sont confidentiels", ajoute le texte pour expliquer pourquoi aucun détail n'est donné. Une plainte collective avait été déposée en octobre au tribunal fédéral de Manhattan pour dénoncer, photos à l'appui, l'utilisation frauduleuse par Eleven Paris de l'image et du nom de ces artistes notamment "sur des tee-shirts, débardeurs, sweat-shirts, chapeaux, sacs à dos et coques pour téléphone portable". La marque est notamment connue pour reproduire sur ses tee-shirts blancs des visages de célébrités, se passant sous le nez leur index sur lequel est dessiné une petite moustache. Parmi les produits dénoncés dans la plainte figuraient aussi des tee-shirts reprenant certaines paroles des chansons des artistes, "protégées par les droits d'auteur". La marque Eleven Paris était également accusée d'avoir volontairement choisi des noms pour ses produits "qui sont presque identiques" aux marques des artistes, telle "Cayonce" pour des tee-shirts avec le visage et les paroles de chansons de Beyoncé.