Les costumes des séries Borgia et Penny Dreadful? C'est elle. Tout comme ceux du Temps de l'innocence (1993), pour lesquels elle a reçu un Oscar, et ceux de Charlie et la chocolaterie (2006) qui lui ont valu une nomination. Petite déjà, Gabriella Pescucci se passionnait pour les vêtements. "Lorsque j'ai vu Les chaussons rouges de Powell et Pressburger, c'est tout un monde que j'ai découvert: voilà ce que je voulais faire! J'ai étudié les beaux-arts, puis je suis partie à Rome pour cela."
...

Les costumes des séries Borgia et Penny Dreadful? C'est elle. Tout comme ceux du Temps de l'innocence (1993), pour lesquels elle a reçu un Oscar, et ceux de Charlie et la chocolaterie (2006) qui lui ont valu une nomination. Petite déjà, Gabriella Pescucci se passionnait pour les vêtements. "Lorsque j'ai vu Les chaussons rouges de Powell et Pressburger, c'est tout un monde que j'ai découvert: voilà ce que je voulais faire! J'ai étudié les beaux-arts, puis je suis partie à Rome pour cela."La costumière a commencé sa carrière en 1970 comme assistante d'un des plus grands créateurs italiens de costumes de films du siècle dernier, Piero Tosi, sur le plateau de la Médée de Pier Paolo Pasolini. Par la suite, elle a collaboré avec lui sur deux tournages de Luchino Visconti, Mort à Venise et Ludwig. "Piero a beaucoup compté pour moi, nous confiait-elle lors de notre rencontre à Milan, quelques jours après le décès de cet homme. J'ai commencé comme assistante de l'assistant de son assistant. Mais il n'a jamais cessé de me donner du travail. Je suis devenue sa deuxième assistante, puis sa première. Lorsque j'ai volé de mes propres ailes, nous sommes restés amis. J'ai toujours eu pour lui beaucoup d'admiration et en même temps, j'ai grandi. Je ne pense pas qu'on puisse encore inventer quelque chose, tout a déjà été fait. Mais plus on en sait, plus on devient sélectif, et on finit par choisir ce qui nous correspond." A 77 ans, elle s'aventure pour la première fois sur le terrain de la mode en créant pour Weekend Max Mara une collection capsule inspirée en partie par trois blockbusters auxquels elle a collaboré. On retrouve ainsi les dentelles, crinolines et superpositions du Temps de l'innocence, les motifs coquillages et coraux du Baron de Münchhausen, qui renvoient à la scène où Uma Thurman sort d'un coquillage à la manière de la Vénus de Botticelli, et enfin les ruches et manches bouffantes de Borgia. Pour la campagne, autre clin d'oeil à l'histoire du cinéma, c'est Elettra Wiedemann Rossellini, fille d'Isabella Rossellini, qui a été choisie. "C'était ma première expérience en mode. Et c'est différent. Un costumier travaille pour une personne et doit parfois la faire paraître plus grande ou plus mince. Non seulement il crée les costumes mais il aide aussi l'acteur ou l'actrice à devenir le personnage qu'il ou elle doit incarner. Dans la mode, en revanche, peu importe qui finira par porter vos vêtements."