A le voir multiplier les collaborations tous azimuts, la planète mode se demandait où Virgil Abloh pouvait bien trouver l'énergie pour réaliser en parallèle tous ses projets. Il semble qu'il en ait un peu trop fait ces derniers mois si l'on en croit son médecin. Fatigué par ses incessants voyages - il n'est pas rare qu'il prenne l'avion jusqu'à 8 fois par semaine - il s'est décidé à consulter en août dernier. Selon le magazine Vogue à qui le créateur américain s'est confié, le praticien lui a recommandé de lever le pied. "Je vais réduire la voilure, assure-t-il. Mon rythme actuel avec tous ces projets que je mène en parallèle, ces voyages intercontinentaux, ce n'est pas bon pour ma santé."

Suivant ainsi l'adage assurant qu'il vaut mieux prévenir que guérir, le natif de l'Illinois travaillera les prochains mois depuis la maison ce qui l'empêchera d'être présent à Paris le 26 septembre prochain pour le défilé de sa marque Off-White. Pour compenser son absence, le styliste a imaginé avec ses équipes un dispositif qui devrait mettre le public à contribution. En ce qui concerne le défilé Louis Vuitton programmé en janvier prochain, Virgil Abloh devrait avoir le temps de se remettre. En attendant, il peut compter sur l'expertise de ses collaborateurs avec lesquels il continuera d'échanger à distance.

D'autres apparitions publiques ont également dû être annulées: l'ami de Kanye West n'assurera pas la promotion de ses récentes collaborations avec Nike et Ikea. On ne le verra pas non plus lors de la soirée d'ouverture de l'exposition Figures of Speech au High Museum d'Atlanta. "Pendant mes sept années de collège et de lycée, je n'ai jamais été malade un seul jour, rappelle-t-il. Cela m'a même valu un prix chaque année". Le créateur hyperactif entend bien tirer profit de ce mode pause forcé - et d'ailleurs tout relatif puisqu'il ne cesse pas totalement de travailler - pour rebondir. Et aller chercher ses enfants chaque jour à l'école ce qui n'a pas dû jusqu'ici lui arriver très souvent...