Le cabas unisexe Telfar est-il le nouveau Birkin ?

.
Yoris Bavier

Lancé en 2014, le cabas de la marque new-yorkaise Telfar a gagné en popularité ces derniers mois, au point d’atteindre le sacro-saint statut d’it bag.

L’objet de désir a même permis au label unisexe, qui fête cette année ses 15 ans, de faire passer ses ventes annuelles de 100 000 à 1,6 million de dollars, entre 2017 et 2019. Mais, chaque médaille ayant son revers, il est devenu, aujourd’hui, presque impossible à se procurer. En effet, à chaque fois qu’un nouveau stock – toujours très limité puisque la griffe est encore une petite structure – est mis en vente sur l’e-shop, il est raflé, en quelques secondes, par des bots informatiques programmés par de cupides revendeurs.

Comment expliquer un tel succès pour une pièce au design si simple ?

Comme ses prédécesseurs, il a été repéré au bras de célébrités bankable – Solange, Bella Hadid ou le rappeur A$AP Ferg, pour ne citer qu’eux. Il s’est également érigé au rang d’icône sur Twitter grâce aux nombreux memes qui lui sont dédiés.

https://twitter.com/CakeFaceCray/status/1309332389420765184CakedbyCrayhttps://twitter.com/CakeFaceCray

Voici le contenu inséré d'un réseau de médias sociaux qui souhaite écrire ou lire des cookies. Vous n'avez pas donné la permission pour cela.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

550rich3153600000Twitterhttps://twitter.com1.0

Mais son atout premier reste incontestablement son prix. Décliné en trois tailles, il coûte entre 150 et 257 billets verts. Malheureusement, si le sac vous intéresse, vous devrez débourser bien plus, sur les sites de revente, pour l’acquérir… Ha, le cruel marché de l’offre et de la demande !

Partner Content