Le croco Lacoste cède sa place sur l’iconique polo

© Lacoste
Stagiaire Le Vif

Lacoste abandonne son mythique crocodile pour une collection de polos en édition limitée. Le célèbre logo laisse place à dix espèces en voie d’extiction. Une belle façon de concilier style et conscience environnementale.

À l’occasion de la Fashion Week, à Paris, la célébre marque de polo, créée il y a 85 ans maintenant, a décidé de remplacer temporairement son logo. Mais, pas de panique, le crocodile n’a pas dit son dernier mot et agit pour la bonne cause en cèdant sa place à dix espèces menacées.

Cette collection est le résultat d’un partenariat de trois ans, signé avec l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN), dans le cadre du programme « Save Our Species de l’organisation » (SOS).

Les polos immaculés s’ornent ainsi du marsouin du golfe de Californie, de la tortue batagur de Birmanie, du lépilémur septentrional, du rhinocéros de Java, du gibbon de « cao-vit », du perroquet Kakapo, du condor de Californie, du saola, du tigre de Sumatra, ou encore du cyclure de l’île Anegada.

1.0The crocodile is leaving its iconic spot to 10 threatened species through a partnership with the International Union for Conservation of Nature. The number of polos produced for each series corresponds to the remaining population sizes in the wild. By buying one of the 1775 polos, you participate in helping IUCN and Lacoste in the fight for wildlife conservation worldwide.
Available only in some European countries and in the US – Link in bio.
#LacosteSaveOurSpecieslacostehttps://www.instagram.com/lacoste202777151724557230521930018_20277715Instagramhttps://www.instagram.comrich658

Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon
https://scontent-cdt1-1.cdninstagram.com/vp/02b368c2effbfc7411840588fc3f9335/5AA8B377/t51.2885-15/s640x640/e15/28154433_407206166388330_924738894421819392_n.jpg640640

Les pièces ont été produites en 1.775 exemplaires seulement, un chiffre qui correspond au nombre de représentants de chacune de ces espèces, encore en vie actuellement.

Les bénéfices de la vente des polos seront réinvestis : pour moitié directement à l’UICN pour financer des actions concrètes de protection de la nature. Quant à l’autre moitié, elle sera investie dans des actions de communication pour donner visibilité à la cause et au programme « Save Our Species ». Lancé le 28 février, trois jours ont suffi à écouler tout le stock. Un véritable succès.

Rappelons que depuis 70 ans, l’UICN coordonne des projets à l’échelle mondiale pour la conservation de la nature et les solutions à mettre en place pour la préserver. Son programme « Save our species », crée en 2010, vise à préserver les espèces menacées, leurs habitats et les personnes qui en dépendent.

Soraya Benatmane.

Partner Content