En images : Plongez au coeur du savoir-faire de ces trois entreprises belges
...

LEURS ORIGINES. Située à Ardoye, l'entreprise a été créée en 1923 par Cyriel Behaegel. Son arrière-petit-fils, David, est en train d'en reprendre les rênes. LEUR SPÉCIALITÉ. La production et le montage de chaises en bois, pour de grandes marques internationales mais aussi pour des établissements horeca ou des églises. Soit quelque 180 000 pièces par an. La société réalise pour le prestigieux éditeur danois Fritz Hansen le nouveau siège N01 de Nendo, fait de vingt-trois éléments, assemblés à la main. LEUR FORCE. " Tout a démarré en 2016 lors d'une visite de prospection de mon père chez Fritz Hansen, explique David Behaegel. Leur équipe avait juste entamé le développement de la N01 et nous étions en mesure de fournir la qualité et le professionnalisme qu'ils recherchaient. Au cours de la phase de pré-étude, nous avons réalisé deux prototypes : l'un en respectant fidèlement le projet, l'autre en y ajoutant un certain nombre d'adaptations pour le renforcer. Non pas qu'il y ait un défaut au projet initial, mais le poids corporel du Japonais moyen est inférieur à celui d'un Européen, ce qui a une influence sur l'usure. Tous les fabricants ne raisonnent pas ainsi. Lors de la production de ce modèle, nous exerçons un contrôle de qualité extrêmement méticuleux, comme le faisait Fritz Hansen. Une malfaçon minime suffit à remettre en cause toute une production. Notre coût salarial ne fait certes pas de nous un partenaire bon marché. Mais lorsque l'on voit sur un produit le label " Made in China " ou " Made in Bulgaria ", il saute aux yeux qu'il s'agit d'une marque qui vise le moindre prix coûtant et les marges les plus confortables. En tant que consommateur, on peut en conclure que l'on paie trop cher pour la qualité que l'on acquiert. Le label " Made in Belgium ", par contre, respire la qualité et la fierté du travail bien fait. Il garantit un produit intègre vendu à un tarif raisonnable. Et personne n'est dupe. " Texte écrit par Franciska Bosmans, Lut Clincke et Amélie Rombauts.