Mode | 4 étoiles noires à suivre de près

Bianca Saunders © RYAN O TOOLE
Yoris Bavier

Longtemps, la mode a oublié les talents Africains et afro-descendants. Mais les choses évoluent. La preuve avec cette liste non-exhaustive de personnalités émergentes qui comptent.

1 Bianca Saunders

Son parcours? En janvier 2018, quelques mois après avoir été diplômée du Royal College of Arts de Londres, la jeune femme fonde sa ligne de mode Homme, qui porte son nom. Trois ans après, elle fait partie des neufs finalistes du prix LVMH et remporte celui de l’ANDAM (NDLR: Association Nationale pour le Développement des Arts de la Mode). En janvier dernier, à 28 ans, la Londonienne présentait à Paris son tout premier défilé physique, à l’occasion de la Fashion Week masculine automne-hiver 22-23.

Mode | 4 étoiles noires à suivre de près
© DJIBY KEBE

Pourquoi la suivre? Parce qu’elle s’inspire de son double héritage britannique et jamaïcain. Parce que ses vêtements, simples d’apparence, révèlent un potentiel incroyable quand ils sont portés. Parce qu’elle maîtrise le tailoring et les techniques de confection innovantes. Et parce qu’elle est sur la bonne voie pour redéfinir l’esthétique virile. Tout simplement.

biancasaunders.com

2 Pierre A. M’Pelé ALIAS @pam_boy

Mode | 4 étoiles noires à suivre de près
© GETTY IMAGES

Son parcours? Diplômé en journalisme de mode du Central Saint Martins College de Londres, ce Français de 28 ans s’est fait connaître sur Instagram en commentant les silhouettes d’une même collection par un simple et unique emoji. Depuis, il s’est forgé une réputation en occupant des postes-clés pour de prestigieux magazines — comme Love et Perfect. Il est aujourd’hui l’un des critiques les plus influents et les plus respectés du milieu et, depuis novembre dernier, le chef du contenu rédactionnel de GQ France.

Pourquoi la suivre? Peut-être parce qu’il est toujours resté indépendant en refusant formellement de céder aux chants des sirènes des annonceurs. Sûrement parce qu’il s’est consolidé, au fil des années, un CV en béton. Surtout parce qu’il a toujours milité pour une plus grande égalité, une meilleure inclusivité et davantage de durabilité au sein de la sphère fashion.

instagram.com/ pam_boy

3–Akon Changkou

Son parcours? En octobre 2019, l’Australienne d’origine sud-soudanaise défile comme mannequin exclusif pour Louis Vuitton alors qu’elle n’exerce le métier que depuis quatre mois. Deux ans plus tard, elle se révèle complètement lors des Fashion Weeks printemps-été 22 en assurant pas moins de 24 shows. Elle a tout juste 24 ans.

Mode | 4 étoiles noires à suivre de près
© GETTY IMAGES

Pourquoi la suivre? Parce qu’elle a séduit, en un temps record, les plus grandes maisons — Chanel, Valentino et Versace notamment — mais aussi parce qu’en janvier dernier, elle pose en couverture de l’édition britannique de Vogue, aux côtés de huit autres femmes noires originaires du continent africain: Adut Akech, Anok Yai, Majesty Amare, Amar Akway, Janet Jumbo, Maty Fall, Nyagua Ruea et Abény Nhial. Une première pour le magazine, félicitée pour le fond, mais critiquée pour la forme (trop sombre, mauvais éclairage des visages, ‘white gaze’…). Selon son rédacteur en chef Edward Enninful, ces filles sont pourtant des « superstars qui se sont imposées sur les défilés et dans les campagnes publicitaires et qui ont transformé la façon dont la mode est perçue, dans le monde entier ». Amen.

instagram.com/ akonchangkou

4–Kenneth Ize

Son parcours? Originaire du Nigéria et diplômé de l’Université des arts appliqués de Vienne, où il a grandi, il relance sa marque éponyme en 2016 avec une ligne masculine. En septembre 2019, il est finaliste du prix LVMH et, cinq mois plus tard, présente son premier défilé parisien dans le cadre de la Semaine de la mode dédiée au prêt-à-porter féminin. Ses créations raffinées, joyeuses, et désormais pour lui et elle, attirent tous les regards… tellement qu’il finira par donner le coup d’envoi de ce même événement, trois saisons plus tard, à 32 ans. Consécration.

Mode | 4 étoiles noires à suivre de près
© GETTY IMAGES

Pourquoi le suivre? Parce qu’il est le chouchou de Naomi Campbell. Parce qu’il propose un vestiaire unisexe qui bouscule les normes de genre. Parce qu’il a collaboré avec le label Karl Lagerfeld, l’année passée, à l’occasion d’une collection capsule. Parce qu’il popularise l’aso oke, magnifique textile tissé à la main et créé par le peuple nigérian Yoruba. On continue?

kennethize.net

Kenneth Ize
Kenneth Ize© SDP

Partner Content