Impossible de l'ignorer, tant la nouvelle a fait grand bruit: ce 6 juillet, c'est de Bruxelles que sera donné le coup d'envoi de la 106e édition du Tour de France, à l'occasion des 50 ans du premier maillot jaune d'Eddy Merckx - et, accessoirement, du centenaire de la célèbre tunique. L'étape inaugurale verra les coureurs avaler 192 kilomètres, en Belgique exclusivement. L'occasion de rappeler que le deux-roues, ringardisé jusqu'il y a peu, se place désormais en pole position sur l'échelle du cool et cristallise un certain mode de vie. Dans notre capitale, les derniers chiffres publiés par Pro Velo - observatoire bruxellois en charge des comptages - montrent que le nombre de cyclistes a augmenté de 15,7% en 2018 par rapport à l'année précédente. A Liège, il a même quadruplé en une décennie selon Michel Firket, ex-échevin de la mobilité de la Cité ardente. Réveil des consciences en matière d'environnement oblige. Mais pas que!

En Grande-Bretagne et aux Etats-Unis, la presse titre régulièrement: "Bike is the new golf." C'est que, là-bas, et depuis quelque temps, la petite reine gagne du terrain dans les catégories socioprofessionnelles supérieures. Les jeunes entrepreneurs et autres cadres dynamiques désertent peu à peu les greens et enfourchent leur bicyclette pour parler affaires tout en s'offrant un entraînement cardio. Même constat chez nos voisins français.

Par conséquent, un lucratif marché d'équipements de luxe s'est progressivement développé. Les combinaisons criardes en Lycra ont fait place à des pièces élégantes et luxueuses en matériaux techniques. Même l'industrie de la mode s'est emparée du phénomène. Du côté du vestiaire féminin, le cuissard a autant séduit les créateurs (Fendi, Chanel, Stella McCartney et Roberto Cavalli) que les célébrités et les influenceuses (Kim Kardashian, Kylie Jenner, Emily Ratajkowski ou Chiara Ferragni). Dès lors, le petit short moulant s'annonce comme la tendance incontournable de la belle saison. Pour l'Homme, ce sont les lunettes de cyclisme - celles aux montures imposantes et aux verres réfléchissants - qui ont été récupérées chez Prada, Vetements, GmbH, Kenzo et MSGM. Concernant la casquette à mini-visière, par contre, toujours rien à l'horizon. Mais c'est peut-être pas plus mal...

Cuissard superstar

En roue libre

Lors de sa naissance en 2009, dans un bar de l'arrière-pays niçois, Café du Cycliste proposait en tout et pour tout deux maillots. Dix ans plus tard, le label compte plus de 200 références, trois points de vente (Nice, Londres et Majorque) et une deuxième ligne - en édition limitée -, sobrement baptisée "Atelier". L'inspiration? La Côte d'Azur et la liberté totale. Tout un état d'esprit.

En vente sur www.cafeducycliste.com

© GETTY IMAGES / SDP

© GETTY IMAGES / SDP

© GETTY IMAGES / SDP

Tête du peloton

Tendance et streetwear, l'enseigne londonienne Rapha, fondée en 2004 par Simon Mottram, s'est vite imposée comme le leader du vêtement de cyclisme classy. Grâce à son RCC - comprenez "Rapha Cycling Club" - la marque réunit ses fidèles, dans toutes les villes du monde, en leur proposant des itinéraires à télécharger et des sorties organisées. A l'occasion du Tour de France, elle sera de retour à Bruxelles avec un nouveau pop-up Clubhouse. Au programme: sa gamme textile complète, des événements uniques et de délicieux cafés. A dix minutes seulement du Grand Départ, la boutique s'annonce déjà comme le quartier général des passionnés de la Grande Boucle.

  • Rapha pop-up Brussels, 90, rue Antoine Dansaert, à 1000 Bruxelles. Jusqu'au 13 juillet prochain.

© SDP

Vision tout-terrain

© SDP

Tour des Flandres

Pour sa collection été, le label anversois de prêt-à-porter masculin Antwrp - créé en 2006 - célèbre la Flandre et son amour du cyclisme en présentant sa ligne Velo Tourist. Deux-roues, gourdes et autres mots évocateurs se retrouvent ainsi sur des pulls et tee-shirts. Coup de coeur pour les hauts discrètement bariolés des bandes multicolores du précieux maillot arc-en-ciel. Minder is meer.

© SDP

Le Cannibale au musée

Il y a un demi-siècle, Eddy Merckx entrait dans l'histoire de la Grande Boucle en remportant le maillot jaune. Pour fêter cet anniversaire, deux espaces culturels lui dédient une exposition. Dans l'une, Philibert Delecluse (Mouscron, 1962) dévoile cinquante peintures (photo) à l'effigie de son idole ainsi qu'un retable hors normes inspiré de L'Agneau mystique des frères Van Eyck. L'autre réunit, pour la première fois en Belgique, 67 clichés de feu Jef Geys (1934-2018). L'artiste a photographié, deux semaines durant, le fameux Tour de 1969. Loin du faste de la victoire, son reportage en noir et blanc se concentre sur la particularité et le quotidien du milieu cycliste: les spectateurs, les voitures-balais, les panneaux publicitaires... et parfois les coureurs, dont un certain Eddy, à peine 24 ans à l'époque.

  • 50 nuances de Merckx, exposition de peintures, Philibert Delecluse, à la Maison des Randonneurs, 30A, Enclus du haut, à 7750 Mont de l'Enclus. Jusqu'au 8 juillet prochain.
  • Le Tour de France 1969 d'Eddy Merckx, Jef Geys, à Bozar, 23, rue Ravenstein, à 1000 Bruxelles. Jusqu'au 1er septembre prochain.

© PHILIBERT DELECLUSE / SDP

Des chiffres...

Les 215 kilomètres du tronçon belge de l'itinéraire cyclable EuroVelo 3 sont prêts à accueillir les touristes. La route permet de découvrir 2 sites classés au patrimoine mondial de l'Unesco (Blegny-Mine et le Bois du Cazier), de traverser 3 grandes villes wallonnes (Liège, Namur et Charleroi) le long de 2 fleuves emblématiques (la Sambre et la Meuse). A l'échelle européenne, la "véloroute des pèlerins" - parce qu'elle retrace le célèbre chemin de Saint-Jacques de Compostelle - s'étalera sur 5.100 kilomètres et sillonnera 7pays (Norvège, Suède, Danemark, Allemagne, Belgique, France et Espagne). Son achèvement est annoncé pour 2020.

© PHILIBERT DELECLUSE / SDP

... Et des lettres

C'est dans la cuisine de son enfance que Christian Laborde a découvert l'épopée de la Grande Boucle. La suite, on la connaît. L'auteur consacrera plusieurs livres aux géants de la route et recevra, des mains de Bernard Hinault himself, la médaille du Tour de France pour l'ensemble de ses livres. En 2019, celui qu'on surnomme "le maillot jaune de la page blanche" publie un abécédaire dédié à la plus célèbre des courses de vélo françaises. Du A d'Anquetil au Z de Zaaf. En passant par le M de Merckx, évidemment.

  • Le Tour de France, Abécédaire ébaubissant, par Christian Laborde, illustrations de Sonia Lopez, éditions du Rocher, 384 pages.

En tandem

Cette année, la chaîne belge JBC lance Baptiste, une collection twinning pour père et fils qui rend hommage à son fondateur Jean-Baptiste Claes, coureur professionnel. Au programme: des tee-shirts, des pulls et des polos d'inspiration rétro ainsi que des barboteuses pour les graines de sportif.

© PHILIBERT DELECLUSE / SDP

© SDP

À bicyclette

Oysho-Sport inaugure sa ligne cycling. La marque espagnole ajoute des leggings, des jupes-culottes, des combinaisons et une série d'accessoires à sa gamme sportive Femme. Les pièces, conçues aussi bien pour l'extérieur que l'intérieur, promettent d'obtenir des performances optimales sur un vélo. Y a plus qu'à.

© PHILIBERT DELECLUSE / SDP

Caleçon de champion

En 1997, Pierre Deren et Jean-Pierre Galleyn fondent McAlson, label spécialisé dans les sous-vêtements, les shorts de bain et les pyjamas des gentlemans. Aujourd'hui, l'entreprise familiale bien de chez nous propose cinq boxers, en édition limitée, à destination des férus de la petite reine. Entre style et confort.

© PHILIBERT DELECLUSE / SDP