Phénomène: les bijoux pour hommes, à travers quatre marques très cool en Europe

Aux abords de la fashion week à Paris, octobre 2021 © SDP
Yoris Bavier

Cette saison, le bijou prend du galon auprès de la gent masculine. Entre expression du phénomène no gender et juste retour des choses, il s’érige comme l’apanage des hommes. L’occasion d’un tour d’Europe des griffes cool.

1. Le Gramme, France

  • Le label. Après avoir participé au développement de la licence des bijoux Maison Margiela et brillamment lancé JEM, sa marque de joaillerie durable et engagée, Erwan Le Louër — stylicien-entrepreneur diplômé d’un master en design industriel — cofonde un label d’accessoires masculins en 2013. L’originalité: chaque objet sera nommé d’après son poids en grammes.
  • Le concept. Des artefacts évidents, minimalistes, inspirés des formes élémentaires et accessibles pour que chaque homme puisse facilement se les approprier. Le tout, fabriqué dans des ateliers exclusivement français et allemands, gage de qualité et de précision. Le produit iconique? Le bracelet câble.
  • Les fans. Le make-up artist Gregoris Pyrpylis, le créateur Alexis Mabille, l’acteur et humoriste Vincent Dedienne et l’acteur Isaac Cole Powell.
Bracelet en or jaune 750 lisse poli, 3 650 euros.
Bracelet en or jaune 750 lisse poli, 3 650 euros.© SDP
Erwan Le Louër
Erwan Le Louër© SDP

2. Bare Fine Jewelry, Belgique

  • Le label. Depuis toujours, l’Anversois Dries Criel voue un culte à la joaillerie fine, à son savoir-faire, à ses pierres et à ses métaux si précieux. Frustré des propositions trop classiques des grandes maisons et désireux de s’adresser à sa génération ainsi qu’aux suivantes, il fonde sa marque haut de gamme en 2017.
  • Le concept. Des classiques remis au goût du jour et franchement rock’n’roll. Soit des pièces architecturales et unisexes, réalisées à la main par les meilleurs artisans de la capitale du diamant et inspirées par la danse moderne, les voyages spatio-temporels — cap sur l’Egypte antique ou l’actuelle Rio de Janeiro — et l’art contemporain.
  • Les fans. Le chanteur Oscar and the Wolf, l’éditeur de mode Luke Jefferson Day, le styliste Tom Eerebout et la drag queen Miss Fame.
Bague en or blanc 18 carats avec des diamants blancs et noirs ainsi que de l'onyx, 3 915 euros.
Bague en or blanc 18 carats avec des diamants blancs et noirs ainsi que de l’onyx, 3 915 euros.© SDP
Dries Criel
Dries Criel© SDP

3. Alan Crocetti, Grande-Bretagne

  • Le label. Au cours de sa dernière année d’études en stylisme au prestigieux Central Saint Martins College de Londres, le Brésilien développe un intérêt tout particulier pour les bijoux. Pour lui, ils ne sont pas « accessoires » mais bien « indispensables ». Avec cette obsession en tête, il fonde sa griffe éponyme en 2014, au coeur de la capitale britannique, et devient le chef de file d’une joaillerie masculine edgy et anticonformiste. Rien que ça.
  • Le concept. Un pansement nasal en argent massif, un masque buccal en métal doré, une bague multi-doigts à la manière d’un poing américain, des ear cuffs imposantes… Bref, des créations avant-gardistes, queer, parfois sexy, toujours sensuelles. For cool kids, only.
  • Les fans. Le rappeur Lil Nas X, l’auteur-compositeur-interprète Troye Sivan ainsi les acteurs de la série Elite: Manu Ríos et Arón Piper.
Collier en vermeil avec une améthyste verte, 351 euros.
Collier en vermeil avec une améthyste verte, 351 euros.© SDP
Alan Crocetti
Alan Crocetti© GETTY IMAGES

4. Emanuele Bicocchi, Italie

  • Le label. Après avoir travaillé pour des fleurons du luxe comme Fendi et Roberto Cavalli, le jeune homme décide, en 2008, de fonder son propre label, près d’Arezzo. Cependant, c’est au printemps-été 2019 qu’il atteint enfin la consécration en se taillant une place de choix dans les concept stores les plus en vue et les magazines les plus hype
  • Le concept. Des bracelets et des colliers imaginés dans des chaînes extravagantes, des chevalières rebelles mais aussi des médaillons embossés du profil de Jules César et des pendentifs croix, autant de symboles rappelant l’histoire rocambolesque et l’architecture gothique de son pays natal.
  • Les fans. Le rappeur Machine Gun Kelly, le créateur de contenu Cameron Dallas, l’auteur-compositeur-interprète Maluma, et Damiano David, chanteur principal de Måneskin, le groupe de rock italien qui a remporté l’Eurovision cette année.
Bracelet en argent sterling poli, 297 euros.
Bracelet en argent sterling poli, 297 euros.© SDP
Emanuele Bicocchi
Emanuele Bicocchi© SDP

Partner Content