On la réclamait depuis des années, et il semble que des progrès concernant la diversité des corps montrés dans la mode soit en train d'opérer. Le dernier exemple en date est le show milanais de Versace en septembre, marque italienne qui pour la première fois faisait défiler des mannequins ronds, voire plus size.

Un pas de plus pour les femmes dans le sens du body positive.

Malheureusement, ces avancées ne profitent pas encore aux hommes. Mais peut-être l'incursion de Rihanna sur ce terrain va-t-elle faire bouger les lignes.

Sa marque de lingerie pour femme Savage x Fenty fait, depuis quelques années déjà, de l'inclusivité son credo. Mannequins enceintes, drag queens, femmes charnues et très rondes, toutes ont leur place dans les défilés de la chanteuse - entrepreneuse, mais aussi en tant que clientes, puisque les tailles vont du XS au 4XL.

Forte de ce succès public et critique, cette dernière a donc décidé de lancer une capsule de sous-vêtements destinée aux hommes, dans toute leur diversité eux-aussi. L'un des trois mannequins choisis pour présenter ses modèles vient mettre un pied dans la porte du body positive masculin.

Sur les réseaux sociaux, la simple publication d'une capture d'écran d'un de ces modèles du eshop a provoqué une cascade de commentaires

Ce seul tweet a généré à lui seul plus de 320 000 commentaires. Un retweet de cette publication initiale saluant le choix du modèle comme "la première inclusion corporelle pour les hommes que j'ai jamais vue", a même récolté plus de 417 000 likes.

"She just proves that these other brands are pretentious and discriminatory for NO REASON" que l'on peut ainsi lire à la suite de la première publication résume bien la situation: Rihanna, par ce choix, fait encore la démonstration que les autres marques ont tort et sont discriminatoires sans raison. Pourtant, la version en ligne du magazine Dazed rappelle qu'une lueur d'espoir était née en 2016 quand l'agence de mannequins IMG avait fait les gros titres en ouvrant une division masculine "plus size", baptisée Brawn ("Vigueur"). Mais, comme témoignent les réactions à ce choix audacieux par la marque Fenty, les mannequins hommes grande taille se font encore trop rares.

On la réclamait depuis des années, et il semble que des progrès concernant la diversité des corps montrés dans la mode soit en train d'opérer. Le dernier exemple en date est le show milanais de Versace en septembre, marque italienne qui pour la première fois faisait défiler des mannequins ronds, voire plus size. Un pas de plus pour les femmes dans le sens du body positive. Malheureusement, ces avancées ne profitent pas encore aux hommes. Mais peut-être l'incursion de Rihanna sur ce terrain va-t-elle faire bouger les lignes. Sa marque de lingerie pour femme Savage x Fenty fait, depuis quelques années déjà, de l'inclusivité son credo. Mannequins enceintes, drag queens, femmes charnues et très rondes, toutes ont leur place dans les défilés de la chanteuse - entrepreneuse, mais aussi en tant que clientes, puisque les tailles vont du XS au 4XL.Forte de ce succès public et critique, cette dernière a donc décidé de lancer une capsule de sous-vêtements destinée aux hommes, dans toute leur diversité eux-aussi. L'un des trois mannequins choisis pour présenter ses modèles vient mettre un pied dans la porte du body positive masculin. Sur les réseaux sociaux, la simple publication d'une capture d'écran d'un de ces modèles du eshop a provoqué une cascade de commentaires Ce seul tweet a généré à lui seul plus de 320 000 commentaires. Un retweet de cette publication initiale saluant le choix du modèle comme "la première inclusion corporelle pour les hommes que j'ai jamais vue", a même récolté plus de 417 000 likes."She just proves that these other brands are pretentious and discriminatory for NO REASON" que l'on peut ainsi lire à la suite de la première publication résume bien la situation: Rihanna, par ce choix, fait encore la démonstration que les autres marques ont tort et sont discriminatoires sans raison. Pourtant, la version en ligne du magazine Dazed rappelle qu'une lueur d'espoir était née en 2016 quand l'agence de mannequins IMG avait fait les gros titres en ouvrant une division masculine "plus size", baptisée Brawn ("Vigueur"). Mais, comme témoignent les réactions à ce choix audacieux par la marque Fenty, les mannequins hommes grande taille se font encore trop rares.