En quoi, en cinq collaborations, Rick Owens a-t-il "challengé" Veja? Et inversement?

Travailler avec un esprit aussi libre que celui de Rick Owens a été une expérience. Nous avons une philosophie commune: tout est possible et nous donnons 100% de nous-mêmes dans ce que nous faisons. Rick Owens est très curieux, il veut tout savoir, tout essayer. J'ai immédiatement senti qu'il voulait du changement. Il veut se changer lui-même, comme il le fait pour ses projets. L'écologie semble être une priorité pour lui. Nous sommes différents mais travailler ensemble sur ces modèles a été très cool. Son équipe est incroyable!

Vous multipliez les collaborations, entre Emir Shiro, Make My Lemonade et Rick Owens, est-ce un grand écart ou un fougueux éclectisme?

Chaque collaboration que nous faisons est une rencontre. Nous collaborons avec des projets et des gens que nous aimons et admirons. Chacune permet de nous réinventer, de parcourir des chemins que nous n'aurions jamais pris. Nous préférons avancer avec des marques, des artistes ou des créateurs qui nous attirent. Ils peuvent être des designers connus comme Rick Owens, des artistes comme Emir Shiro, ou des labels que nous aimons comme Make My Lemonade. Nous aimons le changement, échanger avec des regards neufs, et c'est ce pour quoi nous faisons des collaborations.

En 2004, la profession de foi de Veja semblait presque naïve. Aujourd'hui, tout le monde s'est mis au vert ou en tout cas le crie haut et fort. Comment continuer à se démarquer dans ce paysage vertueux?

On ne cherche pas à crier haut et fort, mais plutôt à nous améliorer et continuer à développer des nouveaux modèles, matières et projets. Nous avons de nouvelles idées tous les jours, c'est devenu un jeu. Nous sommes très libres pour créer, développer, inventer, et les idées viennent de partout: de l'équipe, de nos fournisseurs, de notre imagination. Le challenge le plus difficile: que Veja ne devienne pas une entreprise normale avec ses lourdeurs. Notre défi le plus excitant: créer pour notre équipe les jobs que nous aurions rêvé d'avoir.

Un modèle de la collection Veja x Rick Owens pour cet hiver (250 euros)., SDP
Un modèle de la collection Veja x Rick Owens pour cet hiver (250 euros). © SDP

Disponible sur veja-store.com

En quoi, en cinq collaborations, Rick Owens a-t-il "challengé" Veja? Et inversement? Travailler avec un esprit aussi libre que celui de Rick Owens a été une expérience. Nous avons une philosophie commune: tout est possible et nous donnons 100% de nous-mêmes dans ce que nous faisons. Rick Owens est très curieux, il veut tout savoir, tout essayer. J'ai immédiatement senti qu'il voulait du changement. Il veut se changer lui-même, comme il le fait pour ses projets. L'écologie semble être une priorité pour lui. Nous sommes différents mais travailler ensemble sur ces modèles a été très cool. Son équipe est incroyable!Vous multipliez les collaborations, entre Emir Shiro, Make My Lemonade et Rick Owens, est-ce un grand écart ou un fougueux éclectisme? Chaque collaboration que nous faisons est une rencontre. Nous collaborons avec des projets et des gens que nous aimons et admirons. Chacune permet de nous réinventer, de parcourir des chemins que nous n'aurions jamais pris. Nous préférons avancer avec des marques, des artistes ou des créateurs qui nous attirent. Ils peuvent être des designers connus comme Rick Owens, des artistes comme Emir Shiro, ou des labels que nous aimons comme Make My Lemonade. Nous aimons le changement, échanger avec des regards neufs, et c'est ce pour quoi nous faisons des collaborations. En 2004, la profession de foi de Veja semblait presque naïve. Aujourd'hui, tout le monde s'est mis au vert ou en tout cas le crie haut et fort. Comment continuer à se démarquer dans ce paysage vertueux? On ne cherche pas à crier haut et fort, mais plutôt à nous améliorer et continuer à développer des nouveaux modèles, matières et projets. Nous avons de nouvelles idées tous les jours, c'est devenu un jeu. Nous sommes très libres pour créer, développer, inventer, et les idées viennent de partout: de l'équipe, de nos fournisseurs, de notre imagination. Le challenge le plus difficile: que Veja ne devienne pas une entreprise normale avec ses lourdeurs. Notre défi le plus excitant: créer pour notre équipe les jobs que nous aurions rêvé d'avoir.