Un sweat-shirt Burberry fait scandale pour son évocation très réaliste du suicide

© Reuters

Burberry a annoncé mercredi avoir retiré de sa collection automne/hiver 2019-2020 un sweat-shirt à capuche accusé d’encourager le suicide et a présenté ses excuses.

En cause, l’utilisation d’un noeud coulant en guise de fermeture de capuche sur un sweat-shirt marron glacé lors du défilé de l’emblématique maison de mode britannique dimanche à la Fashion Week de Londres.

Le mannequin Liz Kennedy a tiré la sonnette d’alarme en publiant lundi sur Instagram une photo du vêtement incriminé, accompagnée d’un message où elle déclare notamment: « Le suicide n’est pas fashion ».

« Je ne comprends pas comment vous avez pu laisser un pareil look avec un noeud coulant au cou défiler sur le podium (…) en particulier dans une collection destinée à des jeunes filles, à une jeunesse impressionnable », s’est-elle insurgée, s’adressant au directeur artistique Riccardo Tisci, qui présentait sa deuxième collection pour Burberry.

https://twitter.com/BFMTV/status/1098260334991761408BFMTVhttps://twitter.com/BFMTV

Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

550rich3153600000Twitterhttps://twitter.com1.0https://twitter.com/CBSNews/status/1098199318664806402CBS Newshttps://twitter.com/CBSNews

Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

550rich3153600000Twitterhttps://twitter.com1.0

La jeune femme, qui dit avoir eu l’expérience du suicide dans sa famille, a elle-même défilé pour le créateur dimanche, ce dont elle dit avoir « honte ». Elle a affirmé avoir exprimé son malaise dans les vestiaires : « J’ai eu une brève conversation avec quelqu’un mais seulement pour m’entendre dire: +C’est ça la mode. Tout le monde se fiche de tes états d’âme alors garde les pour toi+ ».

Le directeur général de Burberry Marco Gobbetti s’est dit dans un communiqué « profondément désolé pour le malaise causé par l’un des articles » de sa collection « Tempest ». « J’ai appelé Mme Kennedy pour m’excuser dès que j’ai eu connaissance de cela lundi et nous avons immédiatement retiré le produit et toutes les images associées ». Selon lui, « le design était inspiré du thème marin mais c’était un manque de sensibilité et nous avons commis une erreur ».

Ricardo Tisci s’est dit « profondément désolé du malaise causé » par cette affaire. « Je n’ai jamais eu l’intention de blesser qui que ce soit. Cela ne reflète pas mes valeurs ou celles de Burberry », a-t-il assuré.

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content