Javier Sanchez Santos a présenté la demande lundi à 10 heures du matin devant un tribunal de Valence (est), selon son avocat Fernando Osuna, spécialisé dans les demandes en paternité.

La mère de Javier Sanchez Santos, la danseuse portugaise Maria Edite, avait déjà présenté une demande en 1992, devant un tribunal de Valence, rejetée pour des raisons de procédure.

Javier Sanchez Santos dit posséder un test ADN qui, selon son avocat, confirme avec une probabilité de 99% qu'il est le fils de Julio Iglesias, un des chanteurs les plus populaires au monde avec plus de 300 millions d'albums vendus.

Pour récolter les preuves, un détective basé à Miami (Etats-Unis), où vit Julio Iglesias, a dû récupérer "des restes abandonnés, des Kleenex et des mégots de cigarettes" qui auraient été en contact avec le chanteur ou ses proches, a expliqué Me Osuna.

Il espère que les preuves présentées seront suffisantes pour que le juge accepte de rouvrir le dossier. "La vérité doit prévaloir sur des questions procédurales", dit-il, invoquant la jurisprudence de la Cour européenne des droits de l'homme.

Javier Sanchez Santos est "très content et très satisfait" car "la science et la génétique lui ont donné raison", estime Fernando Osuna. "Ce serait absurde que la justice dise non à une vérité scientifique", a-t-il ajouté.

Si le tribunal de Valence rejette la demande, l'avocat envisage de déposer des recours devant des instances supérieures en Espagne et d'aller jusqu'à la Cour européenne des droits de l'Homme de Strasbourg.

Connu pour ses nombreuses conquêtes amoureuses, Julio Iglesias est père de huit enfants, trois issus de son mariage avec Isabel Preysler et cinq avec son épouse actuelle, Miranda Rijnsburger.

Ses ballades romantiques lui ont valu une longévité exceptionnelle sur scène, avec 80 disques sortis en près de 50 ans de carrière.

Javier Sanchez Santos a présenté la demande lundi à 10 heures du matin devant un tribunal de Valence (est), selon son avocat Fernando Osuna, spécialisé dans les demandes en paternité.La mère de Javier Sanchez Santos, la danseuse portugaise Maria Edite, avait déjà présenté une demande en 1992, devant un tribunal de Valence, rejetée pour des raisons de procédure.Javier Sanchez Santos dit posséder un test ADN qui, selon son avocat, confirme avec une probabilité de 99% qu'il est le fils de Julio Iglesias, un des chanteurs les plus populaires au monde avec plus de 300 millions d'albums vendus.Pour récolter les preuves, un détective basé à Miami (Etats-Unis), où vit Julio Iglesias, a dû récupérer "des restes abandonnés, des Kleenex et des mégots de cigarettes" qui auraient été en contact avec le chanteur ou ses proches, a expliqué Me Osuna.Il espère que les preuves présentées seront suffisantes pour que le juge accepte de rouvrir le dossier. "La vérité doit prévaloir sur des questions procédurales", dit-il, invoquant la jurisprudence de la Cour européenne des droits de l'homme.Javier Sanchez Santos est "très content et très satisfait" car "la science et la génétique lui ont donné raison", estime Fernando Osuna. "Ce serait absurde que la justice dise non à une vérité scientifique", a-t-il ajouté.Si le tribunal de Valence rejette la demande, l'avocat envisage de déposer des recours devant des instances supérieures en Espagne et d'aller jusqu'à la Cour européenne des droits de l'Homme de Strasbourg.Connu pour ses nombreuses conquêtes amoureuses, Julio Iglesias est père de huit enfants, trois issus de son mariage avec Isabel Preysler et cinq avec son épouse actuelle, Miranda Rijnsburger.Ses ballades romantiques lui ont valu une longévité exceptionnelle sur scène, avec 80 disques sortis en près de 50 ans de carrière.