AVANCER

Au-delà de la gloire, la créatrice a connu l'échec, la rupture ou les coups bas. " On doit dépasser les périodes de doutes et d'angoisses. Aussi faut-il continuer à regarder devant soi, sinon on s'écroule. " La Française est une battante, une bosseuse et une grande amoureuse. " Obstinée et insoumise, j'ai fait ce dont j'avais envie. " Elle se soucie de la régression de la liberté des femmes car " il est fondamental de prendre sa vie en main ".
...

Au-delà de la gloire, la créatrice a connu l'échec, la rupture ou les coups bas. " On doit dépasser les périodes de doutes et d'angoisses. Aussi faut-il continuer à regarder devant soi, sinon on s'écroule. " La Française est une battante, une bosseuse et une grande amoureuse. " Obstinée et insoumise, j'ai fait ce dont j'avais envie. " Elle se soucie de la régression de la liberté des femmes car " il est fondamental de prendre sa vie en main ".La cigarette aux lèvres, Chantal Thomass nous reçoit chez elle, à Paris. On y retrouve son goût pour le style bonbonnière chic, qui fait le succès de sa lingerie. " J'ai une belle carrière, mais au fond, je suis une femme comme les autres. " Un parcours, " pas toujours facile ", qu'elle relate dans une autobiographie sincère. " Ce retour en arrière m'a remuée ", mais la créatrice - modèle de liberté - y révèle une fidélité à elle-même.A 70 printemps, Chantal Thomass se dit " infatigable ". Elle n'a rien perdu de sa générosité, son humour, sa ténacité et sa curiosité. " J'ai besoin de nouveaux projets en permanence, sinon je m'ennuie. Sans risque, il n'y a pas de création. " Loin des tendances, elle s'inspire de l'art ou du travail artisanal. " Pas le temps pour le sport ou les massages ", mais elle tient à préserver son rôle de femme, de mère et de grand-mère.Sa passion de la mode naît à l'adolescence. Le nez plongé dans la presse féminine, elle ignore que le métier de styliste existe. Tout comme son ami Jean-Charles de Castelbajac, elle ne suit pas d'école spécialisée. Pleine d'audace, elle se lance. " La mode n'a rien de superficiel. Il est essentiel de se sentir bien dans son corps. J'encourage les femmes à montrer qui elles sont. Sensuelle, la lingerie sert à se faire belle pour soi. "Dès sa tendre enfance, cette fille unique affiche sa singularité. " N'avons-nous pas tous envie d'être différents de nos parents ? " Chantal se distingue d'emblée de sa mère au foyer. Confectionnant des vêtements maison, elle deviendra sa petite main. " Rebelle, je voulais me faire remarquer. Mon physique ne me plaisait pas, alors j'ai cultivé un look extravagant. " Un mélange étonnant de Louise Brooks et George Sand.