Jeremy Renner sur les "globes" de J-Lo

Jeremy Renner, le super-héros Hawkeye dans la saga Marvel des "Avengers", a tiré une flèche de trop avec une saillie de mauvais goût décochée en 2015 tandis qu'il remettait une statuette aux côtés de Jennifer Lopez.

Quand J-Lo a demandé à l'acteur rendu célèbre par "Démineurs" s'il souhaitait qu'elle ouvre l'enveloppe contenant le nom du vainqueur parce qu'elle avait "les ongles pour", il a rétorqué: "et tu as aussi les "globes"".

Une remarque sur sa poitrine qui avait soulevé une vague d'indignation, beaucoup l'accusant d'avoir harcelé sexuellement la chanteuse en direct à la télé.

"L'aube nouvelle" d'Oprah Winfrey

En pleine affaire Weinstein, la présentatrice et femme d'affaires américaine Oprah Winfrey avait prophétisé en janvier 2018 la venue d'une "aube nouvelle" pour toutes les femmes et jeunes filles maltraitées par des "hommes puissants et brutaux".

"Depuis trop longtemps, les femmes n'ont pas été entendues ou crues si elles osaient dire la vérité face au pouvoir de ces hommes. Mais c'est fini pour eux! C'est fini pour eux", avait martelé la star aux accents de pasionaria, tandis qu'on lui remettait le prix Cecil B. DeMille pour l'ensemble de sa carrière.

Emma Thompson victime de la mode

Forte de ses deux Oscars, armée de son flegme britannique et d'un martini bien serré, Emma Thompson est montée sur scène pour remettre le prix du meilleur scénario en 2014, sa paire de chaussures Louboutin en main.

Après un hommage de circonstance à l'art d'écrire un synopsis, elle s'est lancée dans une campagne contre la cruauté des chaussures à talons.

"Je veux que vous sachiez que ce rouge, c'est mon sang", en montrant les semelles carmin de ses talons hauts, le signe distinctif du chausseur de luxe parisien. Et de jeter la coûteuse paire par dessus son épaule.

Le quasi coming out de Jodie Foster

Pas de comportement outrancier pour Jodie Foster mais un discours émouvant lorsque l'actrice a reçu en 2013 une récompense pour l'ensemble de son oeuvre.

Tout le monde ce soir-là était suspendu aux lèvres de l'une des stars les plus discrètes de Hollywood, qui s'était vue reprocher par Out Magazine (principal magazine gay et lesbien aux Etats-Unis) de ne pas parler ouvertement de sa sexualité.

"Il semblerait que j'ai la forte envie de dire quelque chose que je n'ai jamais été en mesure de dire en public. Mais je vais me lancer, hein? Forte et fière, hein? Et donc je vais avoir besoin de votre soutien", a dit l'actrice non sans mal.

Mais elle ne fera finalement pas vraiment son coming out. "Je suis célibataire. Si, c'est vrai. Je suis célibataire", a-t-elle lancé sous les rires et les applaudissements, avant de rendre un hommage à Cydney Bernard, qui avait été sa compagne pendant de longues années.

Pas de Golden Globe

La goujaterie, l'alcool ou la passion n'ont toutefois joué aucun rôle dans le plus grand choc de l'histoire des Golden Globes: l'année où il n'y eut pas de cérémonie.

En 2008, l'association de la presse étrangère de Hollywood, organisatrice de ces agapes, avait décidé d'annuler la remise officielle des récompenses pendant la grande grève du syndicat des auteurs, leurs camarades acteurs ayant fait savoir qu'ils se refusaient à franchir les piquets de grève par solidarité.

Sans paillettes et sans relief, les récompenses avaient été annoncées au cours d'une simple conférence de presse.