Celestetic

La petite marque belge de cosmétiques a décidé d'adapter son offre afin d'utiliser ses ressources à bon escient pendant cette crise. Elle a ainsi mobilisé ses capacités de production pour produire son propre gel hydroalcoolique et le rendre accessible sur le marché. Le but : apporter une solution de qualité à la pénurie actuelle, mais aussi participer à son échelle à l'effort commun contre le virus en reversant un pourcentage de son chiffre d'affaires à la recherche scientifique contre les symptômes du coronavirus.

Jusqu'au 31 mai, 5% du chiffre d'affaires réalisé grâce à la vente (tous produits confondus) sur le site de la marque shop.celestetic.com et grâce aux ventes de gel dans les pharmacies partenaires sera reversé au Fonds Erasme et la Fondation ULB. Fabriqué en grande quantité en Wallonie, le gel Pure Clean contient 70% d'alcool, comme recommandé par l'OMS pour un nettoyage efficace des mains. A ce jour, plus de 11 000 euros ont pu être récoltés. Celestetic espère récolter 100 000 euros d'ici fin mai.

L'Oréal

Garnier, marque du groupe L'Oréal a offert 1 million d'euros à la Croix-Rouge Internationale ainsi qu'au Croissant Rouge. Des fonds affectés à l'assistance en urgence des personnes les plus vulnérables impactées par le virus. De plus, les usines de la marque vont produire et distribuer gratuitement des millions de gels hydro-alcooliques à tous les employés de ses revendeurs alimentaires. Garnier Belgique participe également à cette action en local et mettra à disposition des gels aux employés en magasin.

Toujours chez le géant de la cosmétique, La Roche-Posay fournira des gels hydroalcooliques au SPF Santé afin qu'ils soient livrés aux hôpitaux et aux infrastructures de soins belges. La marque en offrira aussi à ses pharmaciens. Jusque fin juin, des gels à destination du grand public seront disponibles en pharmacies au prix de vente maximum de 2.25 euros le tube de 75 ml. Le groupe a aussi réaffecté une partie la production de son usine de Libramont afin de produire le gel destiné aux autorités belges: 18 tonnes de gel seront ainsi fournies aux autorités fédérales. Dans le monde, L'Oréal s'engage à produire pas moins de 3 000 tonnes de gel destiné aux acteurs de première ligne. L'Oréal Belgilux a par ailleurs fait don de 8 000 masques FFP2 à dix hôpitaux répartis dans les trois Régions du pays et de 35 000 produits d'hygiène mis à disposition du Samusocial et de Goods to Give pour venir en aide aux plus démunis.

Uniqlo

Le géant japonais a fait don de vestes sans manches AIRism au personnel médical de deux hôpitaux référentiels pour les patients COVID-19 en Belgique: l'UZA à Anvers et le CHU Saint Pierre à Bruxelles.Parallèlement, Uniqlo a aussi offert de doudounes à Solidarité Grands Froids, une organisation basée à Bruxelles qui améliore la vie dans la rue des sans-abris. En raison des mesures prises par le gouvernement belge, de nombreux refuges à Bruxelles et dans ses environs sont fermés pour une durée indéterminée, forçant les moins fortunés à rester plus longtemps dans la rue. Au niveau mondial, la marque a également sollicité l'aide de ses partenaires de fabrication en Chine pour se procurer environ 10 millions de masques. Ces masques sont donnés à des établissements médicaux de haute priorité partout dans le monde où il existe un besoin urgent de vêtements de protection, y compris des masques.

La Perla

La marque de sous-vêtements de luxe reversera régulièrement 10% des ventes effectuées sur laperla.com à des fonds de soutien à l'Organisation mondiale de la santé. Les sommes collectées seront employées pour équiper les personnels de première ligne en matériel de protection essentiel, accélérer la recherche d'un vaccin et surtout veiller à ce que les patients du monde entier reçoivent les soins dont ils ont besoin. La Perla a aussi donné 10 000 masques aux professionnels de première ligne dans la ville de Bologne, notamment aux employés de la municipalité, aux soignants et aux résidents des maisons de repos. Au Portugal,10 000 masques ont été donnés à l'hôpital de campagne de la municipalité de Porto.

Sandro

Désireuse de participer aussi à l'effort collectif, la marque parisienne a conçu deux tee-shirts dont 100 % des bénéfices seront reversés à la Croix-Rouge. Dans l'esprit participatif cher à Sandro, le design du t-shirt femme a été sélectionné par sa communauté Instagram. Trois messages inspirant l'entraide étaient proposés " Together it's better ", " Together for the future " et " Stand Together ".

C'est finalement ce dernier message qui a eu la faveur des votants. Le studio de création Sandro Homme a, quant à lui, tenu à exprimer son engagement en inscrivant en lettre capitale bleue marine " Stronger Together " sur un t-shirt blanc manche courte. Ces 2 t-shirts seront produits en jersey de coton organique, sur un site de production en Bulgarie, qui observe rigoureusement les précautions sanitaires recommandées par l'OMS et assure à ses employés un environnement de travail sain et sécurisé. Ils sont disponibles sur sandro-paris.com au prix de 65 euros.

Louis Vuitton

Suivant le lancement de la production de plusieurs centaines de milliers de masques non chirurgicaux dans ses ateliers en France, Louis Vuitton a démarré également la fabrication de surblouses dans son atelier de prêt-à-porter situé. Elles seront livrées aux équipes de six hôpitaux de l'Assistance Publique - Hôpitaux de Paris mobilisées dans la prise en charge de patients atteints du virus. Désormais, des mécaniciennes de l'atelier Louis Vuitton travaillent aussi à domicile. Sollicité par la griffe de luxe, un façonnier parisien équipé d'une machine de coupe automatique permettra d'accélérer la coupe du tissu et augmenter ainsi le nombre de surblouses produites.

Hermès

Le groupe familial a fait don de 20 millions d'euros pour l'Assistance Publique - Hôpitaux de Paris. Cette contribution vient renforcer les dons de plus de 30 tonnes de solution hydroalcoolique produites par son site parfum du Vaudreuil, et de plus de 31 000 masques provenant des différentes entités de l'entreprise.

Elle sera complétée par un soutien aux services de santé apporté localement par ses filiales dans le monde. Disposant d'une trésorerie suffisante, Hermès maintiendra aussi le salaire de base de ses 15 500 collaborateurs en France et dans le monde sans avoir recours aux aides publiques exceptionnelles des différents États, en renonçant au dispositif de soutien de l'activité partielle.

M.A.C

La marque du groupe Estée Lauder a décidé d'affecter sans attendre 10 millions de dollars à 250 organisations et programmes fournissant des besoins et des services essentiels aux communautés vulnérables afin de leur permettre de poursuivre leurs services vitaux face à la pandémie de COVID-19. Chaque année, la marque de maquillage réalise une action de ce genre dans le cadre de sa campagne VIVA GLAM. Pour compléter ce don initial, M.A.C encourage aussi ses clients fidèles à se joindre à la lutte depuis chez eux en achetant un rouge à lèvres VIVA GLAM: 100% des recettes seront reversées à ces communautés les plus vulnérables.

La petite marque belge de cosmétiques a décidé d'adapter son offre afin d'utiliser ses ressources à bon escient pendant cette crise. Elle a ainsi mobilisé ses capacités de production pour produire son propre gel hydroalcoolique et le rendre accessible sur le marché. Le but : apporter une solution de qualité à la pénurie actuelle, mais aussi participer à son échelle à l'effort commun contre le virus en reversant un pourcentage de son chiffre d'affaires à la recherche scientifique contre les symptômes du coronavirus. Jusqu'au 31 mai, 5% du chiffre d'affaires réalisé grâce à la vente (tous produits confondus) sur le site de la marque shop.celestetic.com et grâce aux ventes de gel dans les pharmacies partenaires sera reversé au Fonds Erasme et la Fondation ULB. Fabriqué en grande quantité en Wallonie, le gel Pure Clean contient 70% d'alcool, comme recommandé par l'OMS pour un nettoyage efficace des mains. A ce jour, plus de 11 000 euros ont pu être récoltés. Celestetic espère récolter 100 000 euros d'ici fin mai. Garnier, marque du groupe L'Oréal a offert 1 million d'euros à la Croix-Rouge Internationale ainsi qu'au Croissant Rouge. Des fonds affectés à l'assistance en urgence des personnes les plus vulnérables impactées par le virus. De plus, les usines de la marque vont produire et distribuer gratuitement des millions de gels hydro-alcooliques à tous les employés de ses revendeurs alimentaires. Garnier Belgique participe également à cette action en local et mettra à disposition des gels aux employés en magasin. Toujours chez le géant de la cosmétique, La Roche-Posay fournira des gels hydroalcooliques au SPF Santé afin qu'ils soient livrés aux hôpitaux et aux infrastructures de soins belges. La marque en offrira aussi à ses pharmaciens. Jusque fin juin, des gels à destination du grand public seront disponibles en pharmacies au prix de vente maximum de 2.25 euros le tube de 75 ml. Le groupe a aussi réaffecté une partie la production de son usine de Libramont afin de produire le gel destiné aux autorités belges: 18 tonnes de gel seront ainsi fournies aux autorités fédérales. Dans le monde, L'Oréal s'engage à produire pas moins de 3 000 tonnes de gel destiné aux acteurs de première ligne. L'Oréal Belgilux a par ailleurs fait don de 8 000 masques FFP2 à dix hôpitaux répartis dans les trois Régions du pays et de 35 000 produits d'hygiène mis à disposition du Samusocial et de Goods to Give pour venir en aide aux plus démunis.Le géant japonais a fait don de vestes sans manches AIRism au personnel médical de deux hôpitaux référentiels pour les patients COVID-19 en Belgique: l'UZA à Anvers et le CHU Saint Pierre à Bruxelles.Parallèlement, Uniqlo a aussi offert de doudounes à Solidarité Grands Froids, une organisation basée à Bruxelles qui améliore la vie dans la rue des sans-abris. En raison des mesures prises par le gouvernement belge, de nombreux refuges à Bruxelles et dans ses environs sont fermés pour une durée indéterminée, forçant les moins fortunés à rester plus longtemps dans la rue. Au niveau mondial, la marque a également sollicité l'aide de ses partenaires de fabrication en Chine pour se procurer environ 10 millions de masques. Ces masques sont donnés à des établissements médicaux de haute priorité partout dans le monde où il existe un besoin urgent de vêtements de protection, y compris des masques.La marque de sous-vêtements de luxe reversera régulièrement 10% des ventes effectuées sur laperla.com à des fonds de soutien à l'Organisation mondiale de la santé. Les sommes collectées seront employées pour équiper les personnels de première ligne en matériel de protection essentiel, accélérer la recherche d'un vaccin et surtout veiller à ce que les patients du monde entier reçoivent les soins dont ils ont besoin. La Perla a aussi donné 10 000 masques aux professionnels de première ligne dans la ville de Bologne, notamment aux employés de la municipalité, aux soignants et aux résidents des maisons de repos. Au Portugal,10 000 masques ont été donnés à l'hôpital de campagne de la municipalité de Porto.Désireuse de participer aussi à l'effort collectif, la marque parisienne a conçu deux tee-shirts dont 100 % des bénéfices seront reversés à la Croix-Rouge. Dans l'esprit participatif cher à Sandro, le design du t-shirt femme a été sélectionné par sa communauté Instagram. Trois messages inspirant l'entraide étaient proposés " Together it's better ", " Together for the future " et " Stand Together ". C'est finalement ce dernier message qui a eu la faveur des votants. Le studio de création Sandro Homme a, quant à lui, tenu à exprimer son engagement en inscrivant en lettre capitale bleue marine " Stronger Together " sur un t-shirt blanc manche courte. Ces 2 t-shirts seront produits en jersey de coton organique, sur un site de production en Bulgarie, qui observe rigoureusement les précautions sanitaires recommandées par l'OMS et assure à ses employés un environnement de travail sain et sécurisé. Ils sont disponibles sur sandro-paris.com au prix de 65 euros.Suivant le lancement de la production de plusieurs centaines de milliers de masques non chirurgicaux dans ses ateliers en France, Louis Vuitton a démarré également la fabrication de surblouses dans son atelier de prêt-à-porter situé. Elles seront livrées aux équipes de six hôpitaux de l'Assistance Publique - Hôpitaux de Paris mobilisées dans la prise en charge de patients atteints du virus. Désormais, des mécaniciennes de l'atelier Louis Vuitton travaillent aussi à domicile. Sollicité par la griffe de luxe, un façonnier parisien équipé d'une machine de coupe automatique permettra d'accélérer la coupe du tissu et augmenter ainsi le nombre de surblouses produites.Le groupe familial a fait don de 20 millions d'euros pour l'Assistance Publique - Hôpitaux de Paris. Cette contribution vient renforcer les dons de plus de 30 tonnes de solution hydroalcoolique produites par son site parfum du Vaudreuil, et de plus de 31 000 masques provenant des différentes entités de l'entreprise. Elle sera complétée par un soutien aux services de santé apporté localement par ses filiales dans le monde. Disposant d'une trésorerie suffisante, Hermès maintiendra aussi le salaire de base de ses 15 500 collaborateurs en France et dans le monde sans avoir recours aux aides publiques exceptionnelles des différents États, en renonçant au dispositif de soutien de l'activité partielle. La marque du groupe Estée Lauder a décidé d'affecter sans attendre 10 millions de dollars à 250 organisations et programmes fournissant des besoins et des services essentiels aux communautés vulnérables afin de leur permettre de poursuivre leurs services vitaux face à la pandémie de COVID-19. Chaque année, la marque de maquillage réalise une action de ce genre dans le cadre de sa campagne VIVA GLAM. Pour compléter ce don initial, M.A.C encourage aussi ses clients fidèles à se joindre à la lutte depuis chez eux en achetant un rouge à lèvres VIVA GLAM: 100% des recettes seront reversées à ces communautés les plus vulnérables.