Ces derniers jours, un millier d'écoliers de Hal avaient déjà planté 1.000 arbres sur le site.

L'agence flamande pour la nature a acquis en 2017 un terrain de dix hectares jouxtant le bois de Hal. La moitié de cet espace est actuellement planté avec diverses essences locales adaptées au changement climatique. Les cinq autres hectares seront arborés l'an prochain.

Cette extension du bois de Hal a pour but de réduire sa distance avec les bois de Maasdal et du Lembeek, et ainsi créer un espace biologique plus grand et plus homogène au bénéfice d'un maintien de la biodiversité.

Le bois de Hal, qui bénéficie d'un statut de protection Natura 2000 depuis une vingtaine d'années, a vu sa taille augmenter de dix pour cent depuis lors pour atteindre aujourd'hui quelque 622 hectares.

Le site est très couru chaque printemps pour admirer ses immenses tapis de jacinthes sauvages au moment de leur floraison.