Escalade sur rocher, descentes en rappel, death ride (une sorte de saut en tyrolienne) et dinghy (un type d'embarcation) étaient au programme de ce stage d'entraînement commando à Marche-les-Dames. Durant cette formation, la princesse Elisabeth et les autres élèves-officiers ont dû travailler en équipe et faire preuve de courage et d'audace dans un environnement inhabituel, ajoute le palais.

La princesse Elisabeth en stage commando à Marche-les-Dames, Belga Images
La princesse Elisabeth en stage commando à Marche-les-Dames © Belga Images
La princesse Elisabeth en stage commando à Marche-les-Dames, Belga Images
La princesse Elisabeth en stage commando à Marche-les-Dames © Belga Images

Début juillet, l'héritière du trône avait entamé un entraînement tactique au camp militaire de Lagland à Arlon, avec pour objectif de perfectionner ses compétences et techniques militaires. Ce camp de 24 jours marquait la dernière phase de sa formation de première année à l'ERM en tant qu'élève-officier. "J'ai rencontré des personnes fantastiques et fait de nombreuses expériences", a conclu la Princesse, déclarant avoir réellement apprécié son séjour à l'école militaire. Elle maintiendra un lien étroit avec ses camarades de promotion, avec l'ERM et la Défense, souligne le communiqué.

La princesse Elisabeth en stage commando à Marche-les-Dames, Belga Images
La princesse Elisabeth en stage commando à Marche-les-Dames © Belga Images
La princesse Elisabeth en stage commando à Marche-les-Dames, Belga Images
La princesse Elisabeth en stage commando à Marche-les-Dames © Belga Images

Appelée à succéder à son père et à devenir, constitutionnellement, commandante en cheffe des Forces armées, la Princesse avait intégré l'ERM le 31 août 2020. Elle y a suivi la première année de cours de la promotion en Sciences sociales et militaires (SSMV) dans le rôle linguistique néerlandophone. Elle est alors devenue la première femme de la famille royale à entrer à l'ERM.

Au terme de cette formation, l'avenir académique de l'héritière du trône n'est pas encore connu. Le palais communiquera ultérieurement sur la suite de son parcours.

Escalade sur rocher, descentes en rappel, death ride (une sorte de saut en tyrolienne) et dinghy (un type d'embarcation) étaient au programme de ce stage d'entraînement commando à Marche-les-Dames. Durant cette formation, la princesse Elisabeth et les autres élèves-officiers ont dû travailler en équipe et faire preuve de courage et d'audace dans un environnement inhabituel, ajoute le palais. Début juillet, l'héritière du trône avait entamé un entraînement tactique au camp militaire de Lagland à Arlon, avec pour objectif de perfectionner ses compétences et techniques militaires. Ce camp de 24 jours marquait la dernière phase de sa formation de première année à l'ERM en tant qu'élève-officier. "J'ai rencontré des personnes fantastiques et fait de nombreuses expériences", a conclu la Princesse, déclarant avoir réellement apprécié son séjour à l'école militaire. Elle maintiendra un lien étroit avec ses camarades de promotion, avec l'ERM et la Défense, souligne le communiqué. Appelée à succéder à son père et à devenir, constitutionnellement, commandante en cheffe des Forces armées, la Princesse avait intégré l'ERM le 31 août 2020. Elle y a suivi la première année de cours de la promotion en Sciences sociales et militaires (SSMV) dans le rôle linguistique néerlandophone. Elle est alors devenue la première femme de la famille royale à entrer à l'ERM. Au terme de cette formation, l'avenir académique de l'héritière du trône n'est pas encore connu. Le palais communiquera ultérieurement sur la suite de son parcours.