Peta, association connue pour ses campagnes chocs, a décidé de distribuer des manteaux de fourrure aux réfugiés de Calais et de Syrie. Ces manteaux ont été donnés à l'association par des personnes voulant se débarrasser de "vêtements cruellement produits". Comme l'explique la porte-parole de Peta France, Isabelle Goetz : "On ne peut pas ramener les animaux qui ont été abattus et qui se sont fait arracher la peau du corps, mais nous pouvons porter assistance aux réfugiés qui luttent pour leur survie". Plus d'une centaine de manteaux en vison, lapin, chien et autres ont été envoyés ainsi que des bottes en cuir.

© Peta

Peta n'en n'est pas à sa première action de ce type. En Grande-Bretagne, la branche britannique a pour habitude de redistribuer des manteaux aux sans-abris. L'association précise toutefois ne pas encourager le commerce de ces vêtements, expliquant que les réfugiés qui sont dans le froid sont peut-être "les seules personnes qui peuvent justifier le port de la fourrure". Les manteaux sont tout de même marqués d'une croix afin d'éviter leur revente.

Ces derniers mois, les réfugiés ont aussi reçu des vêtements en angora de la part du groupe Inditex (Zara, Pull and Bear,...). L'entreprise espagnole ayant récemment décidé de ne plus commercialiser cette laine, dont la production induit la torture de lapins en Chine.

Sur le sujet, lire aussi le décryptage de Catherine Pleeck : La fourrure, en porter ou pas?

M.D

Peta, association connue pour ses campagnes chocs, a décidé de distribuer des manteaux de fourrure aux réfugiés de Calais et de Syrie. Ces manteaux ont été donnés à l'association par des personnes voulant se débarrasser de "vêtements cruellement produits". Comme l'explique la porte-parole de Peta France, Isabelle Goetz : "On ne peut pas ramener les animaux qui ont été abattus et qui se sont fait arracher la peau du corps, mais nous pouvons porter assistance aux réfugiés qui luttent pour leur survie". Plus d'une centaine de manteaux en vison, lapin, chien et autres ont été envoyés ainsi que des bottes en cuir. Ces derniers mois, les réfugiés ont aussi reçu des vêtements en angora de la part du groupe Inditex (Zara, Pull and Bear,...). L'entreprise espagnole ayant récemment décidé de ne plus commercialiser cette laine, dont la production induit la torture de lapins en Chine.M.D