Les fêtes approchent à grands pas et avec elles l'envie de faire plaisir à ceux et celles que l'on aime. Cette année, c'est Hanoukka, la fête des lumières qui ouvre le bal le 2 décembre prochain, suivie de près par la Saint-Nicolas, le 6 décembre, sans oublier Noël et son sapin dont il faudra bien garnir le pied d'une manière ou d'une autre. Chez Filigranes, à Bruxelles, il sera même possible de faire le plein de cadeaux tout en apportant son soutien à une association, comme nous l'explique Marc Filipson, le patron de la librairie.

Marc Filipson © Gladdys.be

Depuis combien de temps organisez-vous ces soirées caritatives?

Le projet des soirées caritatives est né de mon envie d'aider, à ma manière, l'entreprise de travail adapté Nos Pilifs (NDLR: l'anagramme de Filipson) qu'avait créée ma mère. Dès la première année, nous soutenions déjà trois oeuvres. Nous en sommes aujourd'hui à la douzième édition. Elles seront cinq cette fois (lire ci-dessous).

Qu'est ce qui vous différencie des autres initiatives de collectes de fonds finalement?

Le but est d'aider bien sûr mais aussi d'amener les gens dans un lieu qui favorise le partage et l'échange. Ici, il ne faut pas acheter une table, il n'y a pas de droit d'entrée, il ne faut pas participer à une tombola. Les donateurs rencontrent ceux qu'ils soutiennent. Les gens des associations sont à l'accueil, c'est eux aussi qui font les emballages cadeaux.

Comment ça marche, concrètement?

Pendant ces soirées qui se déroulent de 20h à 23h, 20% des recettes totales des ventes et 100% des recettes du bar sont reversées à l'oeuvre invitée. Les prix des livres et de tout ce qui est vendu dans le magasin sont les mêmes que les autres jours. L'association prend les commandes du bar, j'offre le vin rouge et le vin blanc, la plupart des fournisseurs jouent le jeu aussi en offrant les produits. A la fin de la soirée, les responsables de l'association peuvent repartir directement avec ce qui se trouve dans la caisse du bar.

Comment choisissez-vous les associations?

Cette année, j'ai donné la priorité à des associations et des fondations belges, ce sont parfois même des clients du magasin qui me contactent.

Il y a des dédicaces aussi?

Oui, car beaucoup d'auteurs belges se mobilisent aussi, ce sera particulièrement le cas le jeudi 22 novembre pour la soirée dédiée au Fonds Victor.

Geplaatst door Librairie Filigranes op Donderdag 8 november 2018

Le 8 novembre dernier, Filigranes recevait Emile Bravo pour son Spirou

Cette année encore, vous allez célébrer ce que vous appelez "Chrisnoukah"?

Aux Etats-Unis et à New-York en particulier, vous avez partout des chandeliers géants et des sapins qui se côtoyent dans les vitrines. Ici au magasin, c'est pareil. Pendant les dix jours d'Hanoukka, la fête juive des lumières, nous allumons tous les soirs une des bougies du chandelier. Les Juifs qui sont présents participent, les autres clients posent des questions. J'offre des shots de vodka, des beignets que l'on appelle les soufganiots.

D'autres rendez-vous à pointer en cette fin d'année?

Le 2 décembre, premier jour d'Hanoukka, Saint-Nicolas nous rendra visite au magasin. Le 10 décembre, Ségolène Royal qui sera à Bruxelles pour présenter son dernier livre allumera la bougie du chandelier comme le font par tradition nos auteurs conviés. Enfin, le 25 décembre, le magasin sera bien sûr ouvert comme tous les ans. Vous êtes tous invités à apporter un cougnou de Noël à partager.

Le jeudi 15 novembre - de 20 h à 23 h - Smiles

Smiles a été créé en 1999 à l'initiative de Monique Kuborn. Son objectif : répondre aux besoins qui ne peuvent être rencontrés par les financements publics et permettre ainsi aux enfants infectés par le VIH soignés au service de pédiatrie du CHU Saint-Pierre de bénéficier d'une prise en charge optimale.

Le lundi 19 novembre - de 20 h à 23 h - I see

L'objectif de la Fondation I See est d'accompagner les personnes aveugles ou malvoyantes pour les aider à devenir des acteurs indépendants, performants et autonomes qui contribueront activement au développement de la société contemporaine.

Nous avons identifié 5 facteurs importants sur lesquels nous travaillons : la mobilité, la formation, l'intégration sociale, la confiance en soi et la maîtrise des technologies. Pour chaque personne, nous développons une approche personnalisée en fonction des besoins spécifiques que nous définissons ensemble.

Le jeudi 22 novembre - de 20 h à 23 h - Fonds Victor

Le Fonds Victor a été créé à la mémoire de Victor Van de Woestyne, décédé accidentellement, à Bruxelles, le 4 novembre 2016. Il avait 13 ans. La grande passion de Victor est la lecture. Il lisait partout ! Ses parents, Francis et Patricia, ont décidé de créer le Fonds Victor, géré par la Fondation Roi Baudouin, pour perpétuer le souvenir de leur fils qui aimait passionnément la vie et la littérature et pour aider d'autres jeunes de son âge d'avoir à leur tour accès au plaisir de lire. L'objectif du Fonds Victor est la promotion de la lecture auprès des jeunes de 12 à 15 ans. Pour y parvenir, le Fonds Victor développe diverses actions concrètes et ciblées.

Le lundi 26 novembre - de 20 h à 23 h - Mama BW

La Maison Maternelle du Brabant Wallon est une maison d'accueil qui a pour mission d'assurer aux personnes en difficultés sociales un accueil, un hébergement limité dans le temps, dans une structure dotée d'équipements collectifs ainsi qu'un accompagnement adapté afin de les soutenir dans l'acquisition ou la récupération de leur autonomie. C'est aussi une maison de vie communautaire pour les personnes ayant besoin d'un temps plus long avec un projet de réinsertion sociale.

Le lundi 3 décembre - de 20 h à 23 h - Aquarelle

Aquarelle est une équipe de sages-femmes qui assurent avec une travailleuse médico-sociale et une kinésithérapeute, au quotidien le suivi périnatal psycho-médico-social de mamans issues de l'immigration vivant dans une grande précarité. Elles travaillent en collaboration avec la consultation prénatale et la maternité du CHU St-Pierre.