Quiconque a déjà invité son fils ou sa fille à faire passer l'engin en mode "silencieux" sait que c'est une gageure, le faire éteindre équivalant quelques fois à un casus belli. Mais la pollution acoustique pendant les repas familiaux et les enfants zombies, là de corps mais pas d'esprit, pourraient n'avoir été que les signes annonciateurs d'un danger plus important. Aujourd'hui, en Corée du Sud, pays singulièrement accro à YouTube et Instagram, 30% des adolescentes recourent en effet à la chirurgie e...