Si vous séjournez dans un camping et que vous avez besoin d'animation, nous avons une astuce. Il suffit d'attendre l'arrivée d'une famille avec une caravane. Asseyez-vous et patientez, le spectacle ne va pas tarder à commencer. La famille vient probablement des Pays-Bas et vous êtes probablement dans le sud de la France, donc ils ont un voyage d'au moins mille kilomètres derrière eux. D'abord les enfants sont lâchés et ils ne veulent qu'une chose : sauter dans la piscine. Mais leurs maillots de bain sont au fond du coffre, voire de la remorque (une idée de génie de madame, soupire monsieur). Les enfants vont devoir attendre, pendant que M. et Mme cherchent le positionnement idéal sur leur emplacement déjà très étroit. Près de la haie, parce que madame veut de l'ombre. Sauf que le terrain est un peu trop en pente, ce que monsieur ne supporte pas. Dispute assurée. Sans parler des conflits qui surgissent les deuxième et troisième jours, parce que monsieur rigole un peu trop avec la voisine blond platine lorsqu'il fait la vaisselle. Le camping lambda est un endroit de rêve pour tout anthropologue qui souhaite analyser la vie relationnelle de l'espèce humaine.

. © DR

Mais ce n'est pas le seul endroit. "Que les gens partent pour un camping ou un hôtel de charme, ils ont un point commun : les attentes sont élevées", explique Rika Ponnet, experte en relations humaines. Le mois de juin est très chargé pour de nombreuses familles, du coup tout le monde est fatigué et a besoin de vacances. Les gens économisent de l'argent pour cela et sont impatients de passer du temps avec leur partenaire et leur famille. Ils en rêvent: Ils vont s'amuser dans cette maison de vacances, et pendant que les enfants jouent dans la piscine, ils pourront lire un livre un cocktail à la main. Malheureusement, la réalité est généralement bien différente. Beaucoup de gens sont déjà stressés lorsqu'ils font leurs valises, et le long voyage en voiture ou en avion n'a pas encore commencé. Sur place, il y a toujours quelque chose de décevant : le petit-déjeuner, la vue ou le moelleux des matelas. De plus, de nombreuses personnes ressentent un sentiment de décompression. Ils passent d'une vie très mouvementée à une inaction totale. Cela peut sembler formidable, mais cela peut aussi entraîner des troubles, des maux de tête et même des symptômes de sevrage: ils ne peuvent s'empêcher de scroller sur leur smartphone, par habitude. Cela entraîne souvent des frustrations et des disputes. J'entends souvent des couples me dire qu'ils se sont disputés avec véhémence pendant la première semaine de vacances, souvent à propos de quelque chose de guère important. Heureusement, ils parviennent à vite se réconcilier pour qu'ils puissent tout de même encore profiter de la fin des vacances.

Sur les talons de l'autre

Mais ce n'est pas systématique. "Dans mon cabinet, septembre est un mois chargé", dit Ponnet. Beaucoup de couples s'inscrivent à une thérapie relationnelle après les grandes vacances. Et les statistiques sur le divorce confirment également cette tendance. Ce n'est pas illogique. De nombreux couples flageolants commencent par vivre côte à côte. Ils travaillent tous les deux dur et font vivre leur famille. Ils ne passent donc pas beaucoup de temps ensemble. En vacances, ils sont soudainement collés à l'autre 24 heures sur 24. Cette proximité peut être très révélatrice, parce qu'ils constatent qu'ils n'ont plus rien à se dire. Ponnet voit aussi souvent des difficultés chez les familles nouvellement recomposées. Quand elles voyagent ensemble pour la première fois, les choses sont souvent difficiles. Les sensibilités, la loyauté et les cultures familiales qui restent sous la surface dans la vie quotidienne remontent à la surface et se confrontent.

© Getty

Cela donnerait envie de ne même pas faire ses valises. Mais Ponnet le déconseille fortement. "Les vacances sont importantes, précisément parce qu'elles sont une façon de ralentir et de regarder votre vie à distance. L'un décide qu'il veut mettre sa carrière en veilleuse, l'autre veut mettre fin à sa relation. Et c'est très bien : de toute façon ce serait arriver à un moment ou un autre. J'entends régulièrement des couples qui veulent absolument éviter cela, par exemple en voyageant invariablement avec d'autres couples, ou en remplissant les journées avec des activités séparées. Il n'y a rien de mal à cela en soi. Sauf qu'il n'est pas mauvais de vérifier de temps à autre s'il y a quelque chose que vous pouvez faire ensemble en tant que couple ou en tant que famille. Car il y a une réelle chance que vous vous redécouvriez l'un l'autre et que cela renforce effectivement le lien qui vous unit".