On a testé : le plogging

© ISTOCK
Florence Mendez

Le plogging, kézako ? Minute papillon, je vous laisse d’abord le temps de formuler l’une ou l’autre hypothèse relative à la nature de cette pratique occulte. Plogging, plogging… plugging, peut-être ? Bon, je vois que je ne peux guère faire confiance à votre esprit tordu. Non, démons, il est question de sport… qui ressemble d’ailleurs beaucoup à mon ancienne vie amoureuse, puisqu’il faut courir tout en collectant des ordures.

Le terme est une contraction entre le mot  » jogging  » et  » plocka upp « , qui signifie  » ramasser des déchets  » en suédois. Car c’est bien dans cette nation scandinave que la discipline a été inventée, en 2016, avant de se répandre dans d’autres pays d’Europe en 2018. A moins que vous aimiez courir seul, je vous conseille de réunir quelques amis. Je trouve cela plus motivant mais également plus pratique : cela permet d’amener avec soi plusieurs sacs poubelles, idéalement de différentes couleurs afin de faciliter le travail de tri une fois rentré chez vous.

Personnellement, je suis partie avec un groupe de six personnes. Nous étions équipés d’un sac jaune, d’un blanc et d’un bleu. L’un de nous avait apporté une petite remorque, ce qui nous a permis de rapidement nous débarrasser de notre butin dans les bulles et autres endroits ad hoc. Si comme moi vous êtes un indécrottable tir-au-flanc, je vous conseille de vous arranger pour éviter d’avoir à porter la poubelle bleue, les canettes et les bouteilles en plastique étant les déchets que l’on rencontre le plus souvent. Dites-vous bien toutefois que chaque geste compte, si en allant jogger seul vous ramassez de quoi remplir un petit sachet en plastique, c’est très bien aussi. L’idée est simplement de ne pas, comme nous le faisons trop souvent, ignorer les détritus en nous sentant vaguement coupable lorsque nous passons à côté.

u003cstrongu003eAttention: continuer u0026#xE0; courir avec u0026#xE0; la main un sac qui contient du verre brisu0026#xE9; est une excellente fau0026#xE7;on de finir aux urgences. u003c/strongu003e

Niveau équipement, comptez sur une tenue de sport classique. Il est par contre indispensable d’ajouter une paire de gants, type bricolage ou jardinage, on peut parfois tomber sur des trucs franchement dégueulasses. Attention également à ne pas vous blesser, continuer à courir avec à la main un sac qui contient du verre brisé est une excellente façon de finir aux urgences.

Dernier conseil enfin : prenez garde à la manière dont vous vous penchez pour saisir une ordure, un mauvais mouvement effectué de façon répétée risque d’entraîner des douleurs au dos. Vous pouvez vous adonner aux joies du plogging à peu près partout en Belgique, faites quand même gaffe à ce que vous piochez du côté de Tihange et Doel. Si cela vous tente mais que vous ne savez pas très bien comment démarrer, sachez qu’il existe sur Facebook un groupe qui rassemble les différents événements liés à cette pratique chez nous. L’occasion de faire quelque chose de bien pour vous, pour la planète… et aussi de chouettes rencontres. A vous de jouer !

Partner Content