Peut-on rêver d’un Noël blanc cette année ?

Caroline Lallemand
Caroline Lallemand Journaliste

Cela n’est plus arrivé depuis 2010; vivre un Noël sous un beau manteau de neige. Cette année, Noël se fêtera autrement à cause de la crise sanitaire, mais la neige pourrait venir un peu égayer le 25 décembre.

Les chances de précipitations hivernales augmentent, selon l’IRM. « Il y a une faible chance, mais elle existe« , déclare le météorologue David Dehenauw au Nieuwsblad.

« Nous pouvons nous attendre à un temps doux dans les prochains jours, mais vers Noël, il fera progressivement plus froid. Il y a de fortes chances qu’il y ait un gel général la nuit et pendant la journée nous avons des maximums autour de 4 à 5 degrés Celsius au centre « , peut-on lire sur le site de l’IRM.

Peut-on rêver d'un Noël blanc cette année ?
© GETTY

« La probabilité de précipitations hivernales augmente« , lit-on encore. Dans les régions basses, les chances d’un Noël blanc sont plutôt faibles, mais elles sont plus élevées dans les régions hautes du pays. « Dans les Ardennes, il y a certainement une chance« , déclare le climatologue Pascal Mormal cité par De Morgen.

Pour parler d’un Noël blanc, il doit y avoir au moins 1 centimètre de neige à 8 heures du matin le 25 décembre à Uccle, selon les critères des services météorologiques belges. Cela ne s’est pas produit très souvent dans notre pays, dix fois depuis 1889. Le dernier Noël blanc en Belgique remonte à 2010, alors qu’une épaisse couche de neige recouvrait tout le pays.

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content