Frédéric Noy - Ekifire

Ekifire, Frédéric Noy
Ekifire © Frédéric Noy

Dans certains pays d'Afrique de l'Est (Burundi, Rwanda, Ouganda), les membres de la communauté LGBTQIA+ sont considérées comme des "ekifire", des "demi-morts", comme les a qualifiés le président ougandais, l'un des plus anciens dirigeants au pouvoir en Afrique, mais aussi dans le monde, Yoweri Museveni, lui-même. Une parole qui signe un conservatisme, que des activistes sont bien déterminés à mettre à mal, pour affirmer les droits de cette communauté et inviter ses membres à ne plus se cacher. C'est eux que le photojournaliste français Frédéric Noy a décidé de suivre, dans une de ses chroniques narratives et visuelles dont il a le secret.

Romain Laurendeau - L'âme des Dikis

L'âme des Dikis, Romain Laurendeau
L'âme des Dikis © Romain Laurendeau

Lauréat de deux prestigieux World Press Photo en 2020, Romain Laurendeau est parti à Alger, où l'amour et la sexualité sont encore interdits hors mariage. Une règle sociale que les jeunes ont de plus en plus de mal à respecter. En quête d'identité et de liberté, la jeunesse se rebelle et aspire à pouvoir aimer pleinement. Elle invente alors des stratagèmes et se rejoint dans des lieux tenus secrets pour s'échapper du jugement de ses ainés. Ces endroits sont appelés des "dikis", des bulles de liberté où l'on s'aime, rit, joue de la musique, où l'on exerce cette liberté, tout simplement, sans tabous.

Frédéric Moreau de Bellaing - Sur la route de Cana

Frédéric Moreau de Bellaing
© Frédéric Moreau de Bellaing

Sur la route de Cana est un récit photographique en plusieurs parties. En effet, le photographe belge - qui est en outre le photographe officiel de la plateforme citoyenne de soutien aux réfugiés - s'est rendu à deux reprises à Taybeh, petit village chrétien de Palestine, en 1995, puis vingt ans plus tard. À l'occasion de ce retour, il a apporté des souvenirs aux habitants, des images de leur passé, de leur quotidien immortalisé. Il a aussi prolongé cette histoire entamée il y a deux décennies, en assistant au mariage d'Ofimia, une des filles de la famille qu'il avait suivie dans les années 1995.

Frédéric Moreau de Bellaing - Sweet Dreams Are Made Of These

Sweet Dreams Are Made of These, Frédéric Moreau de Bellaing
Sweet Dreams Are Made of These © Frédéric Moreau de Bellaing

Derrière ce titre du tube eightie des Eurythmics, le photographe belge nous plonge ici dans l'ambiance feutrée des soirées BDSM (Bondage, Discipline, Domination, Soumission et Sado-masochisme). Un travail qui se déploie sur plusieurs années, durant lesquelles il a suivi sans jugements et sans préjugés, ces adeptes d'un univers souvent évoqué dans les médias, très fantasmé, mais encore méconnu finalement.

Frédéric Moreau de Bellaing - Prenez-le avec amour

Prenez-le avec amour, Frédéric Moreau de Bellaing
Prenez-le avec amour © Frédéric Moreau de Bellaing

Troisième et dernière exposition de Frédéric Moreau de Bellaing, où il explore cette fois-ci des histoires de couples et donc d'amour. Leurs récits et anecdotes seront aussi disponibles sous format audio, pour accompagnés les images, grâce à un QR codes à scanner pour en savoir plus, au-delà des clichés.

Céline D'Hulst

L'amour avec accents, de Bruxelles au monde. Du 6 mars au 11 avril 2021. Géopolis, grande halle des Ateliers des Tanneurs et Ascenseur.

En détails

À l'ATELIER DES TANNEURS, rue des Tanneurs, 58

• FRÉDÉRIC NOY- EKIFIRE

Reportage sur les minorités sexuelles en Afrique de l'Est.

• ROMAIN LAURENDEAU - L'ÂME DES DIKIS

Photoreportage à Alger.

• FRÉDÉRIC MOREAU DE BELLAING - SUR LA ROUTE DE CANA & SWEET DREAMS

ARE MADE OF THESE

Photoreportage en Palestine & reportage sur le BDSM en Belgique.

Dans la HALLE DES TANNEURS

• GUILLAUME BOULAY- L'AMOUR AVEC ACCENT

Dessins, témoignages sonores et installations. Comparaison des différentes visions de

l'amour selon les régions du monde.

A l'ASCENSEUR, place de l'Epée, 1, sous l'ascenseur du Palais de Justice

• FRÉDÉRIC MOREAU DE BELLAING - PRENEZ-LE AVEC AMOUR

Série photo sur des histoires d'amour, d'ici et d'ailleurs.

Horaires d'ouverture

GÉOPOLIS & LA GRANDE HALLE

Ouvert du mardi au dimanche 13h à 17h30

ASCENSEUR

Expo extérieure - ouvert tous les jours

Frédéric Noy - EkifireDans certains pays d'Afrique de l'Est (Burundi, Rwanda, Ouganda), les membres de la communauté LGBTQIA+ sont considérées comme des "ekifire", des "demi-morts", comme les a qualifiés le président ougandais, l'un des plus anciens dirigeants au pouvoir en Afrique, mais aussi dans le monde, Yoweri Museveni, lui-même. Une parole qui signe un conservatisme, que des activistes sont bien déterminés à mettre à mal, pour affirmer les droits de cette communauté et inviter ses membres à ne plus se cacher. C'est eux que le photojournaliste français Frédéric Noy a décidé de suivre, dans une de ses chroniques narratives et visuelles dont il a le secret. Romain Laurendeau - L'âme des DikisLauréat de deux prestigieux World Press Photo en 2020, Romain Laurendeau est parti à Alger, où l'amour et la sexualité sont encore interdits hors mariage. Une règle sociale que les jeunes ont de plus en plus de mal à respecter. En quête d'identité et de liberté, la jeunesse se rebelle et aspire à pouvoir aimer pleinement. Elle invente alors des stratagèmes et se rejoint dans des lieux tenus secrets pour s'échapper du jugement de ses ainés. Ces endroits sont appelés des "dikis", des bulles de liberté où l'on s'aime, rit, joue de la musique, où l'on exerce cette liberté, tout simplement, sans tabous.Frédéric Moreau de Bellaing - Sur la route de CanaSur la route de Cana est un récit photographique en plusieurs parties. En effet, le photographe belge - qui est en outre le photographe officiel de la plateforme citoyenne de soutien aux réfugiés - s'est rendu à deux reprises à Taybeh, petit village chrétien de Palestine, en 1995, puis vingt ans plus tard. À l'occasion de ce retour, il a apporté des souvenirs aux habitants, des images de leur passé, de leur quotidien immortalisé. Il a aussi prolongé cette histoire entamée il y a deux décennies, en assistant au mariage d'Ofimia, une des filles de la famille qu'il avait suivie dans les années 1995.Frédéric Moreau de Bellaing - Sweet Dreams Are Made Of TheseDerrière ce titre du tube eightie des Eurythmics, le photographe belge nous plonge ici dans l'ambiance feutrée des soirées BDSM (Bondage, Discipline, Domination, Soumission et Sado-masochisme). Un travail qui se déploie sur plusieurs années, durant lesquelles il a suivi sans jugements et sans préjugés, ces adeptes d'un univers souvent évoqué dans les médias, très fantasmé, mais encore méconnu finalement. Frédéric Moreau de Bellaing - Prenez-le avec amourTroisième et dernière exposition de Frédéric Moreau de Bellaing, où il explore cette fois-ci des histoires de couples et donc d'amour. Leurs récits et anecdotes seront aussi disponibles sous format audio, pour accompagnés les images, grâce à un QR codes à scanner pour en savoir plus, au-delà des clichés.Céline D'Hulst