Une plage californienne recouverte de milliers de « poissons pénis »

Drakes Beach en Californie

Interdit aux moins de 18 ans: des milliers de vers marins – surnommés « poissons pénis » en raison de leur forme – sont apparus cette semaine sur une plage californienne, grivoisement exposés aux yeux de tous par une tempête.

Ces créatures, connues scientifiquement nous le nom d’Urechis unicinctus, se sont échouées sur Drakes Beach, au nord de San Francisco.

1.0SHOOK 😳 Thousands of these marine worms—called fat innkeeper worms, or “penis fish”—were found on Drake’s Beach last week! These phallic organisms are quite common along the West coast of North America, but they spend their whole lives in U-shaped burrows under the sand, so few beachgoers are aware of their existence. ⛈🌊 A recent storm in Northern California brought strong waves that washed away several feet of sand from the intertidal zone, leaving all these fat innkeeper worms exposed on the surface. 🏖 Next time you go to the beach, just think about the hundreds of 10-inch, pink sausages wiggling around just a few feet under the sand. 🙃 .
.
Get the full story in our new #AsktheNaturalist with @california_natural_history via link in bio! (📸: Beach photo courtesy David Ford; Worm photo by Kate Montana via iNaturalist)baynaturemagazinehttps://www.instagram.com/baynaturemagazine42495448122196760630223286336_4249544812Instagramhttps://www.instagram.comrich658

View this post on Instagram

SHOOK 😳 Thousands of these marine worms—called fat innkeeper worms, or “penis fish”—were found on Drake’s Beach last week! These phallic organisms are quite common along the West coast of North America, but they spend their whole lives in U-shaped burrows under the sand, so few beachgoers are aware of their existence. ⛈🌊 A recent storm in Northern California brought strong waves that washed away several feet of sand from the intertidal zone, leaving all these fat innkeeper worms exposed on the surface. 🏖 Next time you go to the beach, just think about the hundreds of 10-inch, pink sausages wiggling around just a few feet under the sand. 🙃 . . Get the full story in our new #AsktheNaturalist with @california_natural_history via link in bio! (📸: Beach photo courtesy David Ford; Worm photo by Kate Montana via iNaturalist)

A post shared by Bay Nature Magazine (@baynaturemagazine) on

Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon
https://scontent-cdg2-1.cdninstagram.com/v/t51.2885-15/e35/p612x612/79178634_520192698567221_789025108052153920_n.jpg?_nc_ht=scontent-cdg2-1.cdninstagram.com&_nc_cat=1&oh=cdc0921e678f6bfde9304312d6f9f766&oe=5E90A908612625

D’une taille pouvant atteindre 25 centimètres et avec une boursouflure au niveau de la tête, ces « poissons pénis » sont connus pour creuser des terriers en forme de « U » dans une bande de sable, qu’ils utilisent pour attraper de la nourriture (planctons, bactéries…).

Principalement trouvés en Californie, ils sont considérés comme un mets délicat en Corée du Sud, où on leur prête des effets aphrodisiaques.

1.0😳 worms really do come in all shapes and sizes.

Wild storms have washed thousands of these creatures, known as « fat innkeeper worms », on to a California beach. 📸 @newscomauhq
#worm #compost #composting #compostable #compostagram #worms #wormhole #wormfarm #wormfarming #wormbin #wormstagram #recycle #recycled #recycler #recycleright #reusereducerecycle #green #greenlife #greenthumb #greenery #greenworld #greenpowerwormderful.worldhttps://www.instagram.com/wormderful.world236630388352197659008096198004_23663038835Instagramhttps://www.instagram.comrich658

Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon
https://scontent-cdg2-1.cdninstagram.com/v/t51.2885-15/e35/s612x612/80473043_3260662734005627_855326295085142508_n.jpg?_nc_ht=scontent-cdg2-1.cdninstagram.com&_nc_cat=111&oh=631bffe6e5fec7549d0be1600e843bce&oe=5E83ECFB612612

Le « poisson pénis » a « la forme parfaite pour une vie souterraine », a expliqué cette semaine le biologiste Ivan Parr dans une chronique sur le site du magazine Bay Nature.

Ces vers marins, détaille-t-il, existent depuis plus de 300 millions d’années.

« Ils sont la proie des huîtres, des flets, des poissons, des raies, des goélands et des humains », qui les consomment fris, grillés ou en sashimi.

De fortes pluies les ont révélés cette semaine.

« Ce sont les risques quand votre maison est en sable », note Ivan Parr. « Les grosses tempêtes peuvent tout à fait s’acharner sur l’estran, dégageant les sédiments et laissant le reste des éléments du littoral échoués sur la rive ».

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content