La gentrification, ici, est l'un des thèmes chauds du moment. La ville a en effet vu partir vers des cieux moins onéreux beaucoup de ménages à deux revenus, chassés par la flambée du coût de l'immobilier. Sous l'influence d'entreprises comme Twitter ou Uber, le prix moyen d'un logement a pratiquement doublé ces cinq dernières années, pour atteindre 1,61 million de dollars. Les sans-abri, eux, sont de plus en plus nombreux. Curieusement, jusqu'ici, San Francisco n'a pas perdu grand-chose de son sens de l'accueil, de son identité et de son extrême cohésion sociale.
...