Baladez-vous à travers l'une des dernières forêts vierges d'Europe centrale et partez à la découverte de Weimar, Goethe, Schiller et du Bauhaus. Parcourez l'un des plus grands territoires naturels d'Allemagne et visitez le Château de la Warbourg, la forteresse où Martin Luther a traduit la Bible en haut allemand moderne.

L'État fédéré de l'ancienne Allemagne de l'Est s'étend sur une superficie d'environ 16 000 kilomètres carrés, soit la moitié de la Belgique, mais la région recèle une multitude de paysages. Ils peuvent être plus ou moins divisés en deux : le Bassin de Thuringe où se situent la capitale Erfurt, Weimar et Gotha et la Forêt de Thuringe dans le sud, connue pour ses sommets culminants jusqu'à mille mètres. En tout, Thuringe compte huit parcs nationaux, parcs naturels et réserves de biosphères dont trois figurent sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO : la forêt de Thuringe, la Rhön et le Parc National de Hainich.

La Forêt de Thuringe

La forêt de Thuringe est la réserve naturelle la plus célèbre dans cette région de l'Allemagne. Et ce n'est pas une surprise. Avec sa superficie de 300 000 hectares, elle représente la plus grande réserve protégée du pays. En raison de sa nature imposante, jonchée de bois gigantesques et de montagnes hautes de mille mètres, un nombre incalculable de randonnées et de pistes traversent l'endroit. En hiver, on peut y faire du ski, du ski de fond ou pratiquer d'autres sports d'hiver.

Rennsteig © Getty Images

Promenades

Si vous souhaitez vous promener dans la forêt de Thuringe, n'hésitez pas à passer par le sentier de randonnée le plus célèbre d'Allemagne : le Rennsteig. Déjà mentionnée dans une lettre au 14e siècle, son histoire remonte probablement au 9e siècle. Dans le passé, cette route marquait la frontière entre différentes nations qui font désormais partie intégrante de l'Allemagne, d'où les 1 300 piquets de frontières séculaires qui se trouvent le long de celle-ci. Une promenade à travers le Rennsteig promet une combinaison agréable entre séjour dans la nature incroyable et un voyage à travers l'histoire allemande.

Udo Bernhart © Thuringer Tourismus

Qu'est-ce que vous rencontrerez en chemin ? L'un des climax de la randonnée reste sans hésiter la visite du Château de la Warbourg, un imposant château vieux de 900 ans qui surplombe la petite ville d'Eisenach. Mais ce n'est pas tout. D'autres attractions valent aussi le coup d'oeil : la Drachenschlucht (une gorge étroite avec des parois rocheuses couvertes de mousse), la Spitterwaterval (une cascade haute de 19m) et Waldhotel Reensteighöhe (au sein duquel il est possible de visiter un bunker du ministère de la Stasi du temps de la Guerre froide.

Le Rennsteig en quelques points

Randonnée sur la crête de la Forêt de Thuringe

  • Distance totale : 169 kilomètres à diviser en huit étapes séparées par maximum 30 kilomètres par jour.
  • Le Départ est à Hörschel près d'Eisenach et l'arrivée est à Blankenstein parce que le dénivelé entre les deux villes n'est pas énorme et le trajet offre une difficulté moyenne à élevée.
  • Les chiens peuvent vous accompagner sans problème.
  • Les trekkeurs du Rennsteig ont un salut spécial : "Gut Runst"
  • Une chanson a été dédiée à la route
  • Depuis peu, il existe également une piste cyclable d'une longueur de 195 kilomètres.

Vous n'êtes évidemment pas obligés de vous lancer dans un trek de 169 kilomètres. Une multitude de routes courtes et longues traversent la forêt de Thuringe. Elles ont souvent un thème bien défini. Vous pouvez par exemple marcher sur les traces de Martin Luther et de la Réforme protestante ou sur les traces de Bach et de Goethe. Les randonneurs expérimentés peuvent même se lancer à l'assaut du Gipfeltour (tour des sommets), une balade sur sept sommets, à mille mètres de hauteur.

Schneekopf © Anne Schussler, Thuringer Tourismus

La plus grande montagne de la Forêt de Thuringe s'appelle la Grosser Beerberg (982 mètres). Vous pouvez également admirer ce volcan éteint depuis la Rennsteig. Avec ses 978 mètres, le Schneekopft est un peu plus petit. Sur son sommet se trouve une tour d'escalade de 19 mètres de haut que vous pouvez escalader par trois chemins avec des niveaux de difficulté différents. La même activité est disponible sur le Grosser Inselsberg à une hauteur de 916 mètres. À mesure que vous grimpez, la vue devient optimale pour observer les alentours. Avec sa forme conique, la Grosser Finsterberg (944 mètres) est un vieux volcan au même titre que la Grosser Berbeerg. Entre 1954 et 1990, il était interdit de traverser la montagne, car elle était le théâtre d'opérations militaires soviétiques.

Pistes cyclables

Thuringe propose des itinéraires à vélo pour tous les goûts : des balades d'une journée à des pistes longues distances de plus de cent kilomètres. Depuis quelques années, il est possible de parcourir le Rennsteig à vélo. Ne manquez pas la Ilmtal Radweg. Long de 123 kilomètres, cet itinéraire combine les plus beaux endroits de la nature thuringienne avec des symboles de culture comme Weimar et d'autres endroits qui ont joué un rôle important dans la vie de Goethe et de Schiller.

. © Joris Lugtigheid, Thuringer Tourismus

La région propose évidemment un large éventail de difficultés et de longueurs pour les vététistes. Certains endroits sont particuliers, comme la Bikearena Steinach. En hiver, Fellberg (842 mètres) attire les skieurs de toute part, mais pendant les autres saisons, vous pouvez prendre votre vélo et grimper confortablement en téléphérique vers le sommet. Arrivé au sommet, vous avez le choix entre trois routes : une facile, une intermédiaire et une difficile.

Peut-être encore plus particulier: la Erlebnisbergwerk Sondershausen qui vous emmène dans les profondeurs de la terre, à la découverte d'une vieille mine.

Pour les débutants, il existe des entraînements ADAC qui vous enseignent comme rouler en VTT.

Sports d'hiver

Grâce à ses différents sommets culminant à presque mille mètres, la Forêt de Thuringe est naturellement une région agréable pour les sports d'hiver. Elle s'adresse particulièrement aux familles avec enfants, car il existe de nombreuses pistes pour les débutants.

. © Getty Images

Le ski et le snowboard ne sont pas vos seules options. Vous pouvez faire du ski de fond, de la motoski, une promenade sur un traîneau tiré par des huskies, du tubing, du snowkite, de la luge, une promenade en raquettes ou dans un traîneau tiré par des chevaux.

En moyenne, le Rennsteig est couvert d'une grosse couche de neige environ 90 jours par an. Donc, vous pouvez faire du ski de fond le long de la route.

Trois incontournables de la Forêt de Thuringe

1. La Drachenschlucht (gorge du dragon) près d'Eisenach

Vous traversez cette gorge étrange lorsque vous parcourez le Rennsteig, mais vous n'êtes pas obligé de passer par là pour visiter la Drachenschlucht. En quelques millions d'années, cette petite rivière a creusé une gorge profonde à travers la roche. La gorge est tellement étroite (la plus petite partie fait à peine 17 centimètres de largeur), qu'il est impossible de marcher côte à côte. Vous vous faufilez entre des parois couvertes de mousses et d'eau, sur un sentier de grilles juste au-dessus du ruisseau. Vous voyez l'eau défiler sous vos pieds. Au total, la promenade aller-retour fait 2,5 kilomètres.

Drachenschlucht © Getty Images

2. Le Château de Warbourg

Surplombant la ville de Eisenach, cet imposant château vieux de 900 ans a été le théâtre d'évènements cruciaux dans l'histoire allemande : Sainte Élisabeth de Hongrie y a vécu, Martin Luther y à traduit la Bible en allemand et Richard Wagner y a écrit son opéra Tannhäuser.

Le château de Warbourg © Getty Images

Un guide ne manquera pas de vous raconter la riche histoire du lieu lors de votre visite. Depuis 1999, le château de Warbourg figure sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO.

3. Lauscha

Le Rennsteig ne passe pas uniquement par le Drachenschlucht et le château de Warbourg. Il passe également par Lauscha, la verrerie officielle de l'Allemagne depuis 1957. Village pittoresque, Lauscha est également le berceau des boules de Noël en verre. A différents endroits de la Farbglashütte (ville des verres colorés), vous pouvez admirer des verriers au travail. Vous pouvez même vous aussi relever le défi de créer une oeuvre en verre. Vous n'y arrivez pas du premier coup ? Ne soyez pas déçus ! Vous pouvez acheter une belle pièce de verre et la ramener chez vous.

Lauscha © Martin Krichner, Thuringer Tourismus

Le massif du Rhön

Quelques décennies plus tôt, le Rhön définissait la frontière entre les deux Allemagne : une ligne infranchissable de 250 kilomètres qui avait séparé familles et villages. Désormais rassemblé en un même pays, le Rhön représente désormais le symbole d'une Allemagne réunie.

Le massif du Rhön © Getty Images

Le Rhön est une montagne moyenne dont le point le plus haut, le Ellenbogen, culmine à 814 mètres. Vous serez impressionné par les forêts de hêtres à perte de vue, les pâturages d'alpages ouverts, les marais, et les gracieuses vallées et les rares fleurs que vous y verrez comme les orchidées. Les promenades y sont nombreuses et variées, souvent agrémentées d'un thème comme le "Skulpturenweg", un sentier naturel ou le "Franziskusweg" qui suit les traces de Saint-François d'Assise. Vous avez de fortes chances de croiser un mouton de la Rhön pendant votre balade.

Moutons du Rhön © Getty Images

À cheval

Collines, montagnes, pâturages, champs, vallées, bois. Cette multitude de paysages est idéale à découvrir sur le dos de cheval. Glissez-vous dans la peau d'un cowboy et partez à la conquête de la nature. Le Rhön propose des routes spécialement bien indiquées pour les cavaliers. En cas de besoin, des cours d'équitation sont disponibles pour tous les niveaux. Le StockBorn Ranch fait notamment partie de ces écoles et fait partie de l'Hôtel rural de zur Grüne Kutte. Situé en plein milieu de la nature, le ranch vous permet de partir directement à l'aventure sur votre cheval.

L'établissement dispose d'un éventail de leçons pour les adultes et les enfants, débutants ou experts. Vous pouvez opter pour un petit jour de balade à cheval ou pour un séjour d'une semaine ou plus.

Point Alpha © Getty Images

La Guerre froide : bénéfique à la nature

Autrefois frontière entre l'Allemagne de l'Est et l'Allemagne de l'Ouest, une partie de la région du Rhön était interdite d'accès. Et cela a fait du bien à la nature. En effet, les animaux et les plantes de ce no man's land pouvaient vivre en paix. Surnommé "ceinture verte", ce lieu est donc le refuge de beaucoup d'animaux et de plantes qui avaient des difficultés à survivre ailleurs. Chats sauvages, de papillons rares et toutes sortes d'orchidées y cohabitent.

. © Joris Lugtigheid, Thuringer Tourismus

Le Point Alpha est un endroit particulier de cette "Ceinture verte". À l'époque de la Guerre froide, il était un point d'observation pour les Américains. Vous pouvez actuellement visiter la tour d'observation et l'ancien camp militaire américain et ainsi ressentir les enjeux de cette séparation à l'époque. L'exposition permanente "Haus auf der Grenze" vous décrit les tensions politiques d'après-guerre en Allemagne et leur impact sur le peuple.

D'une largeur de 50 mètres à 200 mètres, la "Ceinture Verte" ne traverse pas seulement l'Allemagne, mais s'étend sur 12 500 kilomètres au total. Le Rideau de Fer désormais disparu, cette "Ceinture Verte" a été conservée et s'est même étendue à certains endroits. Désormais, il est possible de s'y balader en toute sécurité.

Admirer les étoiles

Le Rhön fait partie des rares endroits d'Europe, malheureusement de moins en moins nombreux, où les nuits sont encore vraiment noires. Ce n'est pas seulement pratique pour profiter du ciel étoilé, c'est essentiel pour les animaux nocturnes et les plantes. L'observatoire Rhön organise des promenades astronomiques accesibles à tous les âges.

En 2014, la réserve naturelle du Rhön a été officiellement reconnue par l'UNESCO comme réserve de ciel étoilé. Elle propose des promenades nocturnes bercées sous le thème de l'astronomie pour les jeunes et les adultes. Pendant la balade, vous apprendrez des faits scientifiques sur les étoiles, mais vous voyagerez également à travers les vieilles légendes, les mythes, l'astrologie. Même les connaissances des Celtes sur les étoiles est évoquée.

Erlebnisbergwerk Merkers © Joris Lugtigheid, Thuringer Tourismus

Trois incontournables du Rhön

1.Erlebnisbergwerk Merkers

Enfoui sous ses collines, le Rhön renferme une mine de Crystal formée par les forces de la nature après des millions d'années. Et vous pouvez admirer cette étincelante merveille de la nature de vos propres yeux. Mais ce n'est pas la seule chose à voir. Découvrez l'histoire de la mine et les techniques utilisées au 20e siècle, et allez jeter un coup d'oeil à la Goldraum, une salle où la Reischbank conservait les réserves d'or après la Seconde Guerre mondiale. Et pour les amateurs de technologies, vous y trouverez la plus grosse excavatrice à godets jamais construite sous terre.

Erlebnisbergwerk Merkers © Joris Lugtigheid, Thuringer Tourismus

En 90 secondes, vous êtes transportés à 500 mètres de profondeur dans une cabine d'ascenseur. Assis dans des camions jaunes, vous faites ensuite un tour à travers un labyrinthe de couloirs et de salles. Vous avez également le choix de grimper sur votre VTT et de rouler à travers les couloirs. Chaque année, tous les amateurs de sport peuvent prendre part à un marathon sous-terrain.

L'acoustique étant particulièrement bonne en sous-sol, Merkers dispose de la salle de concert la plus profonde du monde et y organise régulièrement des concerts de musique classique et d'autres genres.

2. Le Château de Wilhelmsburg à Schmalkalden

Construit entre 1585 et 1590, ce château attire directement l'oeil dès votre arrivée dans le petit village de Schmalkalden. Dominant les maisons en colombage, ce magnifique édifice fait partie des plus belles constructions de la Renaissance en Allemagne. Promenez-vous à travers trois étages, dont la chapelle, qui contient l'un des plus vieux orgues encore en fonction en Europe-Centrale, flânez dans les salles de fêtes opulentes et admirez-y les sublimes oeuvres d'art et les moulures intrigantes des plafonds. N'oubliez pas de passer par l'exposition permanente qui relate toute l'histoire de Martin Luther et de la Réforme protestante.

Le Château de Wilhelmsburg © Thuringer Tourismus

3. Le Palais Elisabethenburg à Meiningen

Construit entre 1682 et 1692, le Palais Elisabethenburg est encore un bel exemple de l'architecture baroque tardive. Les ducs de Meiningen ont ordonné la construction du bâtiment, qui a servi de demeure à leurs descendants jusqu'à la fin de la Première Guerre mondiale. Au fil du temps, de nombreux artistes y ont séjourné : Johann Sebastian Bach, Friedrich Schiller, Johannes Brahms, Max Reger, Richard Wagner et Richard Strauss.

Le Palais Elisabethenburg © Alexander Michel, Thuringer Tourismus

A la fin du 19e siècle, les acteurs de la cour du duc s'illustraient grâce à leurs interprétations de certaines pièces de théâtre écrites notamment par Shakespeare, Kleist et Schiller. Grâce à eux, la petite Meiningen s'est transformée une ville théâtrale connue dans le monde entier.

Les décors de théâtre d'origine sont encore visibles dans le château. Diverses expositions permanentes relatent par exemple l'impact culturel de Meiningen, l'asile de Schiller dans la ville et la vie de la princesse Adélaïde, née au Palais Elisabethenburg et devenue reine d'Angleterre par son mariage avec Guillaume IV en 1830.

Parc national de Hainich

Hainich est l'une des dernières forêts vierges en Europe centrale et c'est la plus grande réserve d'arbres feuillus en Allemagne avec une superficie de 130 kilomètres carrés. Dans cette nature unique où poussent principalement des hêtres, vivent de nombreuses espèces d'animaux en voie de disparition. N'hésitez pas à emprunter leBaumkronenpfad qui ondule à 44 mètres de hauteursur une distance de 530 mètres entre les cimes des arbres.

© Jens Hauspurg, Thuringer Tourismus

Un tel environnement, principalement constitué de hêtres, pourrait peut-être paraître très basique, mais détrompez-vous ! Le parc recèle une biodiversité incroyablement riche. Selon les estimations, le biome renferme des dizaines de milliers de sortes de plantes, d'animaux et de champignons. Chaque année, de nouvelles espèces sont découvertes.

La population de chats sauvages est unique par exemple. De nature farouche, vous ne risquez pas d'en croiser dans la nature, mais dans le Wildkatzendorf Hütscheroda (village des chats sauvages), vous pourrez en voir de plus près. Vous apprendrez de manière interactive tous les secrets de la vie de ces créatures intrigantes.

Baumkronenpfad © Jens Hauspurg, Thuringer Tourismus

Vous pouvez même essayer d'en apercevoir un lors de votre promenade ou balade à vélo dans la forêt vierge. Au total, environ 20 sentiers passent à travers le parc naturel et forment un réseau de 120 kilomètres. La plupart ne sont pas trop grands et trop compliqués, mais quelques routes longues distances traversent Hainich, notamment le Lutherweg, un chemin de pèlerinage qui passe par la Via Porta et la zone rurale de Hainich.

Les cyclistes n'ont pas été oubliés : un itinéraire de 50 kilomètres a été pensé pour eux, dont 25 kilomètres traversent le bois de hêtres figurant sur la liste de l'UNESCO. Il n'est pas possible de faire du VTT dans le parc national, mais aux alentours.

Wildkatzendorf Hütscheroda © Brabel Bawey, Wildkatzendorf Hütscheroda