"Nous allons donc transformer la Fête des Lumières en hommage aux victimes des attentats de Paris", a indiqué le maire de la ville, Gérard Collomb, lors d'une conférence de presse. "Pour moi, ne pas faire courir de risques aux Lyonnais n'est pas donner raison aux terroristes".

L'événement, qui devait se tenir du 5 au 8 décembre, laissera place à "un profond hommage aux victimes, un puissant message d'unité" le 8 décembre.

Un syndicat de policiers avait invoqué auprès de la mairie une difficulté accrue pour sécuriser les lieux et la crainte de "mouvements de panique" au moindre pétard.

La Fête des Lumières est une grande fête populaire qui vise à mettre en valeur notamment la richesse patrimoniale de Lyon. Elle trouve son origine dans la célébration, le 8 décembre, de la Vierge Marie dont une statue couverte de feuille d'or domine la ville. Très pieuse au départ, elle se cantonnait à poser des "lumignons", des petites bougies, sur les rebords des fenêtres. Depuis 1999, elle donne lieu à quatre jours de festivités et de spectacles autour du thème de la lumière dans la ville, et a pris un poids économique important pour l'industrie touristique.