La crêpe apparait comme la spécialité gastronomique régionale française par excellence pour 51% des Belges et des Italiens et pour 47% des Allemands.

Dentelle ou suzette, la crêpe devance les "fromages forts" appréciés par 35% des Belges, 40% des Italiens et 42% des Allemands, et relègue en queue de classement le foie gras, apprécié par seulement 4% des touristes allemands interrogés.

Ce sondage, réalisé en mars et avril auprès d'au moins 1.000 personnes par pays par Harris Interactive pour voyages-sncf.com, montre que pour les Européens, c'est la beauté des paysages français qui les attirent le plus. C'est la première motivation de 93% des touristes Italiens en France, de 91% des Belges et de 86% des Allemands.

Si les Belges sont les plus attirés par l'authenticité des villages (87%) --devant les Italiens (80%) et les Allemands (73%)--, les Italiens sont les plus fervents amateurs de culture, avec 88% des sondés qui aiment découvrir le patrimoine français (75% pour les Belges et 68% pour les Allemands).

Parmi les destinations les plus prisées, la Côte d'Azur fait consensus pour les trois pays sondés. 30% des Allemands, 28% des Belges et 26% des Italiens déclarent souhaiter y séjourner lorsqu'ils viennent en vacances en France. Viennent ensuite Paris, qui charme les Italiens (près de 50%), la Vallée de la Loire, qui attire également en majorité les Italiens (41%), le Sud-Ouest, qui séduit les Belges (28%), et enfin la Bretagne, destination appréciée surtout des Allemands (35%).

La préparation du voyage diverge aussi. Tous font d'abord confiance à leurs proches (44% pour les Belges, 47% pour les Italiens et 50% pour les Allemands), mais ensuite les Italiens sont les plus digitalisés : 63% consultent internet avant de partir, contre 29% d'Allemands. Et 42% consultent des guides de voyages numériques contre 22% des Belges et 19% des Allemands).

La crêpe apparait comme la spécialité gastronomique régionale française par excellence pour 51% des Belges et des Italiens et pour 47% des Allemands. Dentelle ou suzette, la crêpe devance les "fromages forts" appréciés par 35% des Belges, 40% des Italiens et 42% des Allemands, et relègue en queue de classement le foie gras, apprécié par seulement 4% des touristes allemands interrogés. Ce sondage, réalisé en mars et avril auprès d'au moins 1.000 personnes par pays par Harris Interactive pour voyages-sncf.com, montre que pour les Européens, c'est la beauté des paysages français qui les attirent le plus. C'est la première motivation de 93% des touristes Italiens en France, de 91% des Belges et de 86% des Allemands. Si les Belges sont les plus attirés par l'authenticité des villages (87%) --devant les Italiens (80%) et les Allemands (73%)--, les Italiens sont les plus fervents amateurs de culture, avec 88% des sondés qui aiment découvrir le patrimoine français (75% pour les Belges et 68% pour les Allemands). Parmi les destinations les plus prisées, la Côte d'Azur fait consensus pour les trois pays sondés. 30% des Allemands, 28% des Belges et 26% des Italiens déclarent souhaiter y séjourner lorsqu'ils viennent en vacances en France. Viennent ensuite Paris, qui charme les Italiens (près de 50%), la Vallée de la Loire, qui attire également en majorité les Italiens (41%), le Sud-Ouest, qui séduit les Belges (28%), et enfin la Bretagne, destination appréciée surtout des Allemands (35%). La préparation du voyage diverge aussi. Tous font d'abord confiance à leurs proches (44% pour les Belges, 47% pour les Italiens et 50% pour les Allemands), mais ensuite les Italiens sont les plus digitalisés : 63% consultent internet avant de partir, contre 29% d'Allemands. Et 42% consultent des guides de voyages numériques contre 22% des Belges et 19% des Allemands).