Ce dernier, qui appartient à la SAF, la Société d'acquisition foncière de la Région, est à l'abandon depuis 15 ans. Il nécessite des travaux extérieurs dont le coût est estimé à 4,5 millions. Ces travaux devraient durer 3 ans et 9 mois, ce qui laisse présager une ouverture en 2019. La Région a décidé de financer le montant de ces travaux.

Le dessinateur belge, lui, prendra en charge le coût de l'aménagement intérieur. Un bail emphytéotique a été convenu avec la SAF jusqu'en 2037 pour un montant fixé à 1 euro symbolique.