C'est l'un des décors les plus mythiques de l'aviation internationale, oeuvre du non moins mythique Eero Saarinen, architecte et designer américain d'origine finlandaise. Fermé à l'aube de son demi-siècle d'existence, lors du rachat de la TWA par American Airlines, le terminal 5 a gardé une place de choix dans le coeur des amateurs d'esthétique moderniste - et même ...

C'est l'un des décors les plus mythiques de l'aviation internationale, oeuvre du non moins mythique Eero Saarinen, architecte et designer américain d'origine finlandaise. Fermé à l'aube de son demi-siècle d'existence, lors du rachat de la TWA par American Airlines, le terminal 5 a gardé une place de choix dans le coeur des amateurs d'esthétique moderniste - et même du grand public, on l'aperçoit plusieurs fois en arrière-plan de Leonardo DiCaprio, dans le très stylé Catch me if you can de Steven Spielberg.Inauguré en mai 1962 après sept ans de travaux, il avait immédiatement séduit les voyageurs du monde entier avec son architecture révolutionnaire pour l'époque, et fut classé monument historique par le National Park Service. Hélas, ses lignes et volumes si atypiques ne survécurent pas au tournant sécuritaire amorcé après les attentats du 11 septembre, précipitant sa fermeture. Après une longue période d'inoccupation, l'endroit gardé intact renaît grâce à un projet hôtelier, avec le concours des agences new-yorkaises Lubrano Ciavarra Architects, Beyer Blinder Belle et Stonehill Taylor. Baptisé TWA Hotel, le nouvel établissement sera évidemment meublé avec du mobilier Saarinen, et comptera 512 chambres ultra-insonorisées, 6 restaurants, 8 bars, une salle de fitness dernier cri, des espaces polyvalents et une vaste terrasse d'observation dotée d'une piscine. En bonus, sa clientèle pourra même s'extasier devant un authentique panneau d'affichage à palettes Solari, et visiter un espace muséal consacré au Jet Age, âge d'or de l'aviation où régnaient Pan Am et TWA, ainsi qu'au design moderniste de l'époque. Tenté par cette expérience néo-vintage d'une rare élégance ? Le TWA Hotel ouvrira en mai et les réservations sont accessibles via le site www.twahotel.com, avec des prix démarrant autour de 250 euros la nuitée.