L'été dernier, la Commission européenne décidait d'organiser la première compétition de " tourisme intelligent ", opposant les villes ayant le mieux maîtrisé le virage de la digitali...

L'été dernier, la Commission européenne décidait d'organiser la première compétition de " tourisme intelligent ", opposant les villes ayant le mieux maîtrisé le virage de la digitalisation pour guider les voyageurs durant leur séjour grâce à des outils innovants, établissant les meilleures stratégies de préservation de l'environnement, mettant en valeur le capital à la fois social et humain de la cité, et assurant un accueil optimal pour les personnes à mobilité réduite. Sur les trente-huit concurrents, deux sont unanimement sortis du lot : Lyon (en France - photo) et Helsinki (en Finlande), qui deviennent ainsi les pionnières du titre de " capitales européennes du tourisme intelligent 2019 ". Notons que Bruxelles se trouvait parmi les dix finalistes, et que Malaga (Espagne), Ljubljana (Slovénie), Copenhague (Danemark) et Linz (Autriche) ont reçu des distinctions pour leurs efforts en cours. M.B.