"C'est bon d'être prise en charge quand on vit à 100 à l'heure... j'ai l'impression que le moindre de mes désirs est anticipé."

Samedi (jour 1) : "Je ne m'attendais pas à trouver autant de douceur de vivre en plein mois d'octobre. Alors que j'avais sorti mes pulls en Belgique, ici mes épaules retrouvent l'air libre. 28°C et une délicieuse brise, la météo est plus que clémente. De cette première journée, je retiens particulièrement mon explosion de joie devant la beauté de notre Villetta qui offre une vue imprenable sur la baie et la douceur de notre soirée. David et moi avons pu dîner en tête-à-tête sur la terrasse du Palazzo, un palais classé du 18ème siècle orné de pergolas. Tellement romantique ! C'est inouï de pouvoir passer la soirée en extérieur à ce moment de l'année. On n'a pas pu résister aux cocktails... chacun des membres du personnel vient défendre sa propre création qui est une réinterprétation d'un grand classique. Perso, j'ai craqué pour la margarita. Dans la foulée, je me suis régalée grâce au menu signé par Andrea Berton, chef étoilé italien. Le sommelier nous a fait découvrir de fantastiques vins locaux super bien assortis aux mets."

Dimanche (jour 2) : "Trop bien cette excursion ! On a fait une escapade en Fiat 500. Sillonner le littoral sicilien de cette façon s'avère juste sublime. Dans une autre voiture, notre guide, Francesco, nous ouvrait la route. Connaissant la région comme sa poche, il nous a tout montré : les meilleures échoppes des marchés locaux où l'on peut faire le plein de mozzarella et de pistaches, les maisons accrochées au flanc des collines, les majestueux épicéas qui ponctuent le paysage et bien sûr, la réserve naturelle Parco delle Madonie, un joyau inscrit au Patrimoine de l'Unesco. Cet endroit magnifique est idéal pour entreprendre une marche nordique. "

"Club Med Cefalù offre une incroyable sensation d'intimité. David et moi, nous nous ressourçons comme jamais."

Lundi (jour 3) : "Je pense à ce que je ferais en ce moment si j'étais en Belgique. Quelle chance, j'ai ! Pour soigner mon semblant de culpabilité, je suis allée faire un tour du côté des sports nautiques. L'endroit est un peu excentré mais il vaut le détour. Le décor s'apparente à celui d'une grotte. Il y a aussi une charmante petite église toute proche. Bateau, surf, planche à voile... il a fallu choisir parmi les différentes activités. J'ai testé quelque chose d'inédit : le step paddle. C'est une planche de paddle que l'on fait à la fois avancer avec les jambes, un peu comme un step dans une salle de fitness, et avec une rame. Moi qui pensais être préparée avec les Pilates... j'ai rarement eu l'impression de gainer à ce point. Ce qui était génial, c'est qu'on a profité des planches pour contempler le Resort depuis la mer. Il est encore plus beau que je ne le pensais. Plus loin, on a aussi découvert de trop mignonnes maisons privatives sur pilotis."

Mardi (jour 4) : "Je me suis réveillée avec une faim de louve. Quel bonheur de pouvoir prendre son temps et de profiter du petit-déjeuner qui est canon - il y a tellement de préparations que je ne pense pas que j'aurai tout goûté d'ici la fin du séjour. Ce qui est super, c'est que l'endroit est magnifique : on s'assoit dans de confortables canapés parmi les orangers et les citronniers. Le reste de la matinée, je l'ai passé avec des écouteurs sur les oreilles du côté de la piscine à débordement. À midi, David et moi sommes régalés d'un poisson grillé fraîchement pêché. Délicieux. La vue sur mer qui s'offrait à 180° face à nous n'a évidemment rien gâché. Le reste de la journée je l'ai passé en mode "chill" sur la terrasse panoramique en bois... je pense que je paie encore la séance de step paddle. J'ai failli oublier : la baie de Cefalù nous a offert un coucher de soleil incroyable. J'en ai frissonné de bonheur."

Mercredi (jour 5) : "J'aime commencer la journée par un bain de mer. David m'a suivie. Comme des gosses, on s'est amusé à plonger depuis le ponton qui s'avance vers le large. L'eau est vivifiante. J'avais très envie de visiter Palerme mais j'ai finalement préféré rester pour profiter du dernier jour. Vu sa grande taille, le resort Club Med Cefalù ménage une intimité idéale pour un couple actif (sans que les distances soient un problème : on se déplace en voiturette de golf). Du coup, j'ai écrasé David au ping-pong et il a pris sa revanche au tir à l'arc. Le soir, avant de nous endormir, on s'est demandé si on ne reviendrait pas ici pour fêter le Nouvel An ! Je veux encore de la dolce vita à la sicilienne."

Ma bucketlist et mes conseils © ClubMed