Résultat des analyses pour cette première semaine

- 14 zones de baignade bénéficient d'une eau de qualité excellente

le Lac de Robertville

le Lac de Bütgenbach

la Plage de Renipont

le Grand large à Nimy

le Complexe Sportif de Libramont

le Lac de Chérapont

l'Ourthe à Maboge

le Lac du Ry Jaune

le Lac de Falemprise

le Lac de la Plate Taille

le Lac de Bambois

la Semois à Herbeumont, à Vresse-sur-Semois et à Alle-sur-Semois

- 4 zones de baignade bénéficient d'une eau de qualité suffisante à bonne

les Etangs de Recht

la Semois à Bouillon (pont de la Poulie et pont de France)

la Semois à Membre

Les analyses sont répétées chaque semaine. Et les résultats publiés en conséquence.

Baignade interdite

Lorsqu'une zone s'est avérée non conforme durant 5 ans ou plus, la baignade y est interdite durant toute la saison balnéaire l'année suivante.

C'est ainsi le cas à l'Amblève à Nonceveux et à Coo, la Lesse à Belvaux, à Houyet, à Pont-à-Lesse et à Hulsonniaux, l'Our à Ouren, l'Ourthe à Noiseux et à Hotton, le Lac de Neufchâteau, la Semois à Lacuisine, le Plan d'eau de la Marlette, la Hoëgne à Royompré.

Il arrive également que des travaux ou l'insécurité du site conduisent à interdire la baignade durant toute la saison. Ainsi au Lac de Féronval et dans la Vallée du Rabais.

>>> Pour connaître la qualité des différentes zones, consultez la carte sur www.aquabact.environnement.wallonie.be

Qu'est ce qui est mesuré ?

De ces prélèvements hebdomadaires, les paramètres microbiologiques analysés sont les entérocoques intestinaux et les Escherichia coli. La présence dans l'eau des entérocoques intestinaux et des Escherichia coli indique une contamination d'origine fécale et donc la possibilité que des germes pathogènes soient présents dans l'eau. ??

À côté de ces paramètres analysés systématiquement, d'autres paramètres peuvent être mesurés sur certaines zones ou sous certaines conditions. Ces paramètres peuvent être relevés par exemple au niveau de zones de baignade concernées par des labels de qualité internationaux (exemple : le Pavillon Bleu). Il s'agit de paramètres physico-chimiques qui concernent la présence de mousses, de phénols, d'huiles minérales, la couleur de l'eau, la transparence, le pH, etc. ou encore de paramètres chimiques qui concernent eux la présence de métaux lourds. La présence de cyanobactéries est également évaluée. Certaines cyanobactéries sont en effet susceptibles de libérer des toxines dans l'eau.

En cas d'échantillon non conforme aux normes en cours de saison, la zone est considérée comme impropre à la baignade. Le Service public de Wallonie invite alors les autorités communales concernées à prendre les mesures d'interdiction qui s'imposent.

En fin de saison balnéaire, les résultats des analyses d'eau des quatre dernières saisons balnéaires (y compris celle qui vient de se terminer) sont pris en compte pour le calcul de la conformité générale de la zone de baignade pour l'année en cours.

Résultat des analyses pour cette première semaine- 14 zones de baignade bénéficient d'une eau de qualité excellente le Lac de Robertville le Lac de Bütgenbach la Plage de Renipont le Grand large à Nimy le Complexe Sportif de Libramont le Lac de Chérapont l'Ourthe à Maboge le Lac du Ry Jaune le Lac de Falemprise le Lac de la Plate Taille le Lac de Bambois la Semois à Herbeumont, à Vresse-sur-Semois et à Alle-sur-Semois - 4 zones de baignade bénéficient d'une eau de qualité suffisante à bonne les Etangs de Recht la Semois à Bouillon (pont de la Poulie et pont de France) la Semois à Membre Les analyses sont répétées chaque semaine. Et les résultats publiés en conséquence. Baignade interdite Lorsqu'une zone s'est avérée non conforme durant 5 ans ou plus, la baignade y est interdite durant toute la saison balnéaire l'année suivante. C'est ainsi le cas à l'Amblève à Nonceveux et à Coo, la Lesse à Belvaux, à Houyet, à Pont-à-Lesse et à Hulsonniaux, l'Our à Ouren, l'Ourthe à Noiseux et à Hotton, le Lac de Neufchâteau, la Semois à Lacuisine, le Plan d'eau de la Marlette, la Hoëgne à Royompré. Il arrive également que des travaux ou l'insécurité du site conduisent à interdire la baignade durant toute la saison. Ainsi au Lac de Féronval et dans la Vallée du Rabais. >>> Pour connaître la qualité des différentes zones, consultez la carte sur www.aquabact.environnement.wallonie.be Qu'est ce qui est mesuré ? De ces prélèvements hebdomadaires, les paramètres microbiologiques analysés sont les entérocoques intestinaux et les Escherichia coli. La présence dans l'eau des entérocoques intestinaux et des Escherichia coli indique une contamination d'origine fécale et donc la possibilité que des germes pathogènes soient présents dans l'eau. ?? À côté de ces paramètres analysés systématiquement, d'autres paramètres peuvent être mesurés sur certaines zones ou sous certaines conditions. Ces paramètres peuvent être relevés par exemple au niveau de zones de baignade concernées par des labels de qualité internationaux (exemple : le Pavillon Bleu). Il s'agit de paramètres physico-chimiques qui concernent la présence de mousses, de phénols, d'huiles minérales, la couleur de l'eau, la transparence, le pH, etc. ou encore de paramètres chimiques qui concernent eux la présence de métaux lourds. La présence de cyanobactéries est également évaluée. Certaines cyanobactéries sont en effet susceptibles de libérer des toxines dans l'eau. En cas d'échantillon non conforme aux normes en cours de saison, la zone est considérée comme impropre à la baignade. Le Service public de Wallonie invite alors les autorités communales concernées à prendre les mesures d'interdiction qui s'imposent. En fin de saison balnéaire, les résultats des analyses d'eau des quatre dernières saisons balnéaires (y compris celle qui vient de se terminer) sont pris en compte pour le calcul de la conformité générale de la zone de baignade pour l'année en cours.