Comment les jeunes têtes couronnées règnent sur TikTok

Les jeunes têtes couronnées règnent sur les réseaux sociaux. © Montage Vif Weekend - Photos Getty Images
Kathleen Wuyard

Fini le temps où les enfants du gotha qui n’étaient pas appelés à régner devaient se résigner à des vies régies par le carcan royal, les fastes du trône en moins. Désormais, la relève de la royauté se jouent sur TikTok, où les jeunes têtes couronnées européennes règnent en maître.

À l’époque, la révélation que Lady Di désignait ses deux fils comme “the heir and the spare”, soit, en français dans le texte, “l’héritier et le réserviste”, avait choqué. Osait-elle sous-entendre qu’un de ses fils, Harry en l’occurence, cadet et donc plus bas dans l’ordre de succession, valait moins que l’autre? Au contraire: en mère louve, elle faisait ainsi état d’une réalité, qui a déchiré nombre de familles royales et été la cause de bien des tragédies. Et choisissait ce faisant de préparer William et Harry à ce qui les attendait, car contrairement à ce qu’on pourrait penser, être dans l’ombre de son roi ou de sa reine de frère ou de soeur n’est pas de tout repos. Loin de là.

Diana William Harry
Diana, William et Harry

S’il faut en croire les reconstitutions romanesques de The Crown, la princesse Margaret aurait ainsi été rongée de jalousie envers sa sœur, Elizabeth II, reine d’Angleterre. Une trame fictive pour captiver le public? Pas si sûr: dans son oraison funèbre lors du décès de la cadette de la souveraine britannique en 2002, la biographe royale renommée Sarah Bradford assurait que Margaret enviait sa sœur, qui avait “tout ce qu’elle voulait: un magnifique mari, des enfants, et surtout, la couronne”.

La princesse Margaret au restaurant avec Mick Jagger en 1976

De quoi expliquer certaines des frasques de celle qui était connue pour ses amants, sa présence enjouée dans les cocktails du tout Londres et ses fêtes endiablées sous le soleil de Moustique? Impossible de ne pas comparer le parcours de cette princesse rebelle à ceux d’autres “cadets couronnés”, des écarts enivrés du Prince Harry aux liaisons dangereuses de Carl Philip de Suède en passant par la spectaculaire déchéance du Prince Andrew. Grandir dans l’ombre de l’héritier à la couronne serait donc une malédiction? Certainement pas pour la nouvelle génération.

“Tout sauf un travail de bureau”

Bien décidée à s’affranchir du sévère carcan de la royauté tout en dépoussièrant la monarchie au passage, la relève du gotha se joue sur les réseaux, et plus précisément, sur TikTok. C’est que la plateforme chinoise offre un moyen d’expression de choix aux jeunes têtes couronnées, qui y font preuve d’une liberté d’expression à mille lieues de la communication cadenassée réservée à leurs aînés.

Il faut dire que ces dernières années, le protocole s’est progressivement assoupli, particulièrement pour les frères et sœurs des futurs souverains européens, qui bénéficient d’une liberté jamais accordée jusqu’ici à leurs semblables, tout en baignant dans l’aura que leur titre leur accorde. Et les réseaux sociaux en redemandent.

Le credo de Leah Behn, 17 ans, la seconde fille de la Princesse Märtha Louise de Norvège et de feu Ari Behn, pour qui elle avait d’ailleurs renoncé à son titre d’altesse? “Tout sauf la routine d’un travail de bureau”. Dont acte: l’adolescente, qui poste sous le pseudonyme de notleahhhbeauty, est en train de se créer une carrière d’influenceuse beauté avec ses tutos maquillage sur TikTok.

Sur son compte, où son illustre mère fait des apparitions épisodiques, on la voit ainsi recréer le maquillage ouvragé de Nathalie Portman dans Black Swan, ou opter pour un look holographique à la Euphoria”.

Le tout, pour plus de 157.7000 abonnés séduits, s’il faut en croire les 10.3 millions de likes amassés par ses vidéos à l’heure d”écrire ces lignes.

@notleahhhbeauty Love #lilyrosedeppmakeup #makeup #pinterest #makeuptutorial ♬ Stargirl Interlude – The Weeknd

Pour sa part, Eloise van Oranje, la nièce du roi des Pays-Bas Willem-Alexander, préfère la mode au maquillage, et régale ses 220.700 abonnés de capsules détaillant son look du jour ou révélant ses derniers achats.

Et si, suite à l’abdication de sa grand-mère, Eloise est techniquement 5e dans l’ordre de succession, la jeune fille ne se prend pas au sérieux, en témoignent les vidéos où elle n’hésite pas à se moquer de ses errances stylistiques ou bien son choix de pseudo, “everyprofilenameistaken”.

@everyprofilenameistaken help me een outfit uitzoeken voor vanavond (uit eten en misschien uit) 🥂🥂 #outfit #pickanoutfit #fyp ♬ original sound – elo

Et il n’y a pas que chez les jeunes princesses que TikTok est vu comme un moyen privilégié d’offrir à une audience captive un aperçu de la vie au sein du gotha.

Monarchie 2.0

Alors que sa mère, l’infante Cristina, a été éclaboussée par le scandale financier impliquant son mari, lequel lui a d’ailleurs coûté son rôle de “working royal”, Pablo Urdangarin, alias @pablito.urdangito, rencontre un joli succès en ligne.

Appelé à marcher dans les pas de son père, un joueur de handball de haut niveau, le jeune homme, qui joue pour le FC Barcelona, accumule les vues sur TikTok, où une simple vidéo de lui dodelinant de la tête en rythme a accumulé plus d’un million de vues. Ainsi que des commentaires l’enjoignant à unir sa destinée à celle d’Alexia de Hollande.

@pablito.urdangito Saw Bronny do this lol #fyp ♬ original sound – RaveCentral

Union rêvée? À l’image des chamboulements qui secouent la famille royale britannique, entre bannissement du Prince Andrew aux limbes et réduction des “working royals” à leur strict minimum, la royauté européenne a bien compris que pour garder son rang dans un monde qui change, il fallait qu’elle s’adapte elle aussi.

Fini, le temps des mariages arrangés qui renforçaient les lignées: Märtha Louise de Norvège s’apprête à épouser un chaman, le Prince Harry a dit “oui” à une Américaine (!) divorcée (!!) et le Prince Carl Philip de Suède a rencontré son épouse, une ex mannequin pour photos de charme, en boîte. Par comparaison, les saynètes postées par la génération suivante en ligne semblent presque sages, même si un tel niveau de liberté de parole est sans précédent dans l’histoire du gotha.

Libération sous conditions

Une évolution nécessaire? Dans leur entretien choc avec Oprah Winfrey, Harry et Meghan n’avaient pas manqué de dénoncer l’omerta qui pèse encore sur les (enfants de) monarques. Lors de l’entretien, où aucun sujet n’était tabou, Meghan Markle avait ainsi confié ne pas avoir été autorisée à parler à Oprah sans la présence de chargés de protocole lorsque l’animatrice l’avait contactée pour la première fois en 2018.

Harry et Meghan face à Oprah Winfrey

Pour sa part, son auguste époux avait fait part du sentiment de la liberté qui avait accompagné son déménagement de l’autre côté de l’Atlantique. Une liberté cher payée?

Pas forcément: à l’heure où les familles royales réduisent les rangs de celles et ceux qui touchent un salaire pour leurs apparitions officielles, la carrière d’influenceur peut offrir une opportunité lucrative à des héritiers pas toujours préparés pour le monde réel. Tant Lady Amelia Windsor que la princesse Maria-Olympia de Grèce ont ainsi réussi à transformer leurs dizaines de milliers d’abonnés en partenariats lucratifs avec des marques de luxe, l’une posant en Dior pour “Tatler” tandis que l’autre a servi d’égérie à une campagne Vuitton.

Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon
Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Pour sa part, Kitty Spencer, la fille aînée du frère de Diana, est une des personnalités choisies par Dolce & Gabbana comme visages non-officiels de la marque, tandis que , joue les mannequins pour APM Monaco.

Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Les réseaux, le nouvel eldorado des royaux?

Oui et non: vue par nos voisins bataves comme l’enfant terrible de la famille royale, Alexia de Hollande a vu son compte TikTok disparaître après qu’une étudiante de son pensionnat huppé ait partagé une vidéo d’elle rappant les paroles d’une chanson. Si Maria Carolina et Maria Chiara de Bourbon des Deux-Siciles ont quant à elles régalé leurs followers de leurs chorégraphies complexes en confinement, depuis le retour à la vie sans restrictions sanitaires, les deux princesses se font plus rares sur les réseaux.

@carolinadebourbon mickey mouse sisters @chiaradebourbon ♬ Cannibal by Kesha – rapidsongs

Une absence qui s’explique en partie par leurs études prenantes, l’aînée de l’héritier des capétiens et des rois de Naples suivant un double cursus à Harvard et à l’Université de Monaco. Un parcours ambitieux, qui l’a vue recevoir une Harley Davidson de la part de ses parents pour célébrer la réussite de sa première année et assouvir sa “passion rebelle cachée”. Les jeunes têtes couronnées ne font décidément rien comme leurs aînés.

Partner Content