Le BaZi, l'allié surprenant des femmes ménopausées - Getty Images

Le BaZi, l’arme secrète pour retrouver son mojo à la ménopause

Kathleen Wuyard
Kathleen Wuyard Journaliste

Désormais au coeur des préoccupations après avoir été (trop) longtemps traitée comme un tabou, la ménopause n’en finit pas de faire parler d’elle. Le plus souvent, négativement, même si le dialogue tourne aujourd’hui autour de comment neutraliser ses effets secondaires. Substituts hormonaux, cosmétiques spécialisés… Mais aussi le BaZi, une discipline chinoise ancestrale remise au goût du jour.

Le BaZi ? Ainsi que l’explique la Française Isabelle Sengel, qui se décrit comme « inspiratrice d’équilibres », la pratique, connue également sous le nom de « 4 piliers de la destinée », permettrait de décrypter la trame énergétique d’une personne à partir de ses coordonnées de naissance. Concrètement, notre réussite dépendrait principalement de notre capacité à équilibrer trois forces: le temporel (choisir le bon moment), qui compterait pour 50% du succès, le spatial (être au bon endroit), qui compterait pour 30% de la réussite et est ordonné par le Feng Shui, mais aussi les capacités propes à chaque personne.

Lire aussi: La ménopause, entre ignorance et tabou

Lesquelles, si vous comptez bien, seraient responsables pour 20% seulement de la réussite, une proportion que le BaZi vise à optimiser, « faute de quoi, on s’épuise à poursuivre des projets qui ne sont pas les nôtres, à obéir à des injonctions, des loyautés ou des messages contraignants que nous ne décodons pas » met en garde Isabelle Sengel. Les fameux « 4 piliers susmentionnés »? L’un d’eux représente l’année de naissance, l’autre, le mois, un autre le jour et le le quatrième, l’heure de naissance. Sur base de ces quatre piliers, on peut définir le thème BaZi de la personne, présenté sous forme de deux tableaux: le premier se concentre sur les troncs célestes (qui montrent comment le Chi évolue au fil du temps) et les branches terrestres (qui représentent le mouvement du Chi en un lieu donné), tandis que le second s’intéresse aux piliers de la chance propres à la personne. Chaque cellule des tableaux comporte un caractère polarisé (le principe du yin et du yang) ainsi que l’appartenance à un élément, les relations entre ces derniers permettant d’établir le potentiel de l’individu et le chemin à suivre pour sa réussite personnelle.

L’affichage de ce contenu a été bloqué pour respecter vos choix en matière de cookies. En cliquant sur « Voir le contenu », vous acceptez les cookies. Vous pouvez modifier vos choix à tout moment en cliquant sur « Paramètres des cookies » en bas du site.
Voir le contenu

Voilà pour les explications techniques. Mais quel rapport avec la ménopause?

Le BaZi, coqueluche des branchées britanniques

Outre-Manche, les branchées qui ont passé le cap de la (péri-)ménopause ne jurent que par le BaZi pour tirer le meilleur profit de cette période de la vie. La journaliste (et ex de George Clooney) Lisa Snowdon et l’entrepreneuse beauté Trinny Woodall sont connues pour vanter ses mérites à leur cercle privé, tandis que l’animatrice de télévision Fearne Cotton a récemment affirmé que le BaZi avait « changé sa vie », excusez du peu, et qu’elle ne lancerait pas ce genre de remarques à la légère. Pour sa part, la journaliste britannique Victoria Woodhall a récemment consacré un reportage entier à cette discipline ancestrale, la créditant pour « son énergie et sa concentration retrouvées à l’âge de 55 ans ».

Bien que sceptique au départ, la lecture de mes tableaux m’a permis de mieux comprendre mes sources d’énergie afin de les exploiter comme il se doit. Je me connais mieux, je suis plus dynamique, et j’ai non seulement retrouvé mon mojo mais aussi obtenu une promotion et dit adieu aux insomnies » assure Victoria Woodhall.

L’affichage de ce contenu a été bloqué pour respecter vos choix en matière de cookies. En cliquant sur « Voir le contenu », vous acceptez les cookies. Vous pouvez modifier vos choix à tout moment en cliquant sur « Paramètres des cookies » en bas du site.
Voir le contenu

Et Isabelle Sengel d’assurer que le BaZi permettrait de « réaliser votre potentiel, comprendre votre chemin de vie, dénouer des situations difficiles, prendre soin de votre vitalité, mieux vous positionner dans des relations (professionnelles ou personnelles), des partenariats et mieux gérer votre temps », rien que ça. Pour la coach spécialiste Sophie Battles, c’est parce que sa pratique donnerait « la capacité d’orienter ses choix pour bénéficier d’une latitude décisionnelle éclairée ».

IIl ne s’agit pas d’une lecture déterministe figée, mais davantage d’une mise en lumière des tendances et des lignes de forces individuelles. Le temps initie et impulse, l’homme collabore, participe et occasionne » assure-t-elle.

Lire aussi: Ménopause, la pause taboue: en parler pour mieux l’affronter

Et d’ajouter que « les 4 piliers de la destinée offrent l’avantage d’éclairer notre fonctionnement, notre personnalité, notre nature profonde et nos besoins réels. La conscience de nos limites personnelles est importante pour nous épargner perte de vitalité et de sens, désillusions et frustrations. Mieux se connaitre et apprivoiser les opportunités permet de faire des choix de vie favorable ». Et ce, que l’on soit ménopausée, ou non, voire même, quel que soit le sexe. Si les praticiens de cette discipline chinoise recommandent la lecture par le biais de rendez-vous en tête-à-tête, il est également possible de recourir à un calculateur en ligne pour se faire une idée de son thème en astrologie chinoise. Attention, toutefois, à ne pas tout miser sur les astres, ni de surévaluer ses propres capacités : après tout, un des fondements de la pensée chinoise classique est la croyance que l’humain, contrairement à ce qu’il aurait tendance à penser, est loin d’être tout puissant…

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content