Opinion

Edgar Kosma

De la nécessité d’une petite détox digitale… ou presque

Edgar Kosma linktr.ee/edgarkosma

Au royaume des réseaux sociaux, les jours passent et ne se ressemblent pas. Entre les buzz et les likes, le vrai et le fake, Edgar Kosma scrolle le fil d’actu d’un siècle décidément étrange. Hashtag sans filtre.

Au terme d’une saison entachée par les derniers soubresauts d’une pandémie mondiale et l’irruption d’une guerre fratricide aux portes de l’Europe, voici enfin une bonne nouvelle: il est dorénavant possible d’ajouter des réactions (émojis, cœur, pouce…) dans les messages WhatsApp. Je sais, cela n’a l’air de rien, mais ma vie s’est considérablement améliorée depuis que je n’ai plus besoin d’écrire «ok» en toutes lettres sous chaque message reçu.

C’est donc armés de cette nouvelle fonctionnalité fort utile en ces temps de légèreté estivale que nous allons bientôt nous envoler vers d’autres cieux. Parce que, les chiffres l’attestent, le Belge part en vacances, et souvent à l’étranger, car la Belgique, c’est bien pour vivre, moins pour jouir, dirait-on. N’est-ce donc pas le moment idéal pour cette chronique «Connexion en cours» de se mettre en mode «déconnexion en cours»? Je ne prends pas trop de risque en disant qu’une petite cure de détox digitale nous fera le plus grand bien après cette année où nos durées de connexion quotidienne auront encore battu de nouveaux records.

Enfin, quand je parle de détox digitale, ne vous emballez pas trop vite, parce qu’avant de passer en mode avion, il vous faudra quand même penser à réserver vos nuitées, billets de train, musées, kayaks et autres aventures… Et si vous prenez l’autoroute du soleil en voiture, vous aurez certainement du mal à vous priver de Waze ou Google Maps. Perso, je ne suis même plus capable de comprendre comment on pouvait trouver une petite maison au milieu de nulle part dans le monde pré-GPS, alors que j’arrive même à me perdre à Bruxelles avec une appli.

Ensuite, confortablement installé au bord de la piscine de l’hôtel, il sera essentiel de laisser retomber toute la pression accumulée. Mais il serait bête de faire tout ça sans immortaliser ces moments intenses de reconnexion à la nature et de déconnexion au réseau. Et encore plus bête de prendre de si belles photos sans les poster sur Instagram pour faire baver d’envie les collègues enfermés au bureau. Si vous êtes un vacancier plus actif, vous aurez bien sûr besoin de naviguer sur la myriade de sites Web touristiques afin de connaître les heures d’ouverture, tarifs et autres infos liées aux activités de la région, c’est légitime, ça ne rentre pas dans la compta’ des heures écran, je vous absous d’avance.

Il serait bête de faire tout ça sans immortaliser ces moments intenses de reconnexion à la nature et de déconnexion au réseau. Et encore plus bête de prendre de si belles photos sans les poster sur Instagram pour faire baver d’envie les collègues enfermés au bureau

Le soir, un petit tour sur Tripadvisor ou Google vous aidera à trouver un resto avec une bonne moyenne de commentaires, parce que ce serait quand même trop bête de conclure une si belle journée sur une fausse note gustative. Et si vous vous êtes trop empiffré de grillades locales et que vous n’avez plus le courage de rentrer à pied, vous commanderez un Uber pour regagner votre nid. Là, avant de vous endormir, vous jetterez quand même un petit œil sur les réseaux sociaux… Oups, une heure vient de passer… Au dodo!

Pendant la nuit, vous utiliserez votre lampe-torche pour aller aux toilettes, ce qui ne vous empêchera pas de trébucher dans l’escalier et de réveiller toute la maisonnée, ce qui fera une drôle d’histoire à raconter au petit-déjeuner, entre deux news sur un site d’info, car on a beau être en vacances, ce n’est pas non plus une raison pour se détourner totalement du cours du monde.

Bref, si vous m’avez lu jusqu’ici sans être interrompu par une notification, vous avez compris que la déconnexion totale, ce n’est pas pour tout de suite. Et si vous m’avez lu entre les lignes, vous avez compris que c’est peut-être pour jamais. «Connexion en cours», S01E15, s’arrête ici. Mais ce n’est qu’un au revoir, chers lectrices et lecteurs, car si tout se passe comme prévu cet été, nous nous retrouverons pour la S02E01 en août prochain. D’ici là, rêvez là où ça vous chante! Et si vous délaissez vos écrans, très bien, mais n’oubliez pas l’écran total! Emoji roulement de tambour, émoji lunettes de soleil, émoji bisou.

Partner Content