À la découverte de la Croatie : onze des plus belles randonnées

Aerial view of beach on peninsula in Croatia
Maaike Schwering Journaliste Knack Weekend

De la côte Adriatique aux hauts sommets du Biokovo : avec plus de 400 sentiers de randonnée, la Croatie est le paradis des marcheurs. Si vous avez le temps, n’hésitez pas à vous lancer à la conquête du Croatian Long Distance Trail, qui traverse tout le pays du long de ses 2109 kilomètres. Si vous êtes plutôt balade occasionnelle pendant les vacances, le magnifique décor des lacs de Plitvice s’offre à vous. Voici onze conseils pour une randonnée plus ou moins longue, facile ou difficile en Croatie.

1. Croatian Long Distance Trail

Pour ceux qui souhaitent consacrer leurs vacances à la randonnée, il existe le Croatian Long Distance Trail, long de 2109 kilomètres. Cet itinéraire mène d’Ilok, à l’extrême est du pays, à Prevlaka, à l’extrême sud de la Croatie, en passant par Sveti Martin na Muri au nord et Savudrija à l’ouest. Si vous n’avez pas le temps ou l’envie de partir pour 2019 kilomètres, sachez que le parcours est divisé en trois grandes sections, chacune d’elles étant divisée en trois sous-sections.

Kopacevo

Le premier long tronçon (576 kilomètres) traverse l’est du pays, entre Ilok et Sveti Martin na Muri, et commence par un parcours essentiellement plat, traversant de jolis villages et villes. La deuxième section traverse des forêts et des zones montagneuses et passe par trois sommets. Vous pouvez parcourir l’ensemble du tronçon en 24 jours, à raison de 25 kilomètres par jour, ou choisir un itinéraire plus court de 4 ou 10 jours.

Le deuxième grand tronçon est long de 565 kilomètres et traverse le nord de la Croatie. Vous commencerez par la belle région de Zagorje, le long de la frontière slovène, et passerez devant le château de Trakoscan, datant du XIIIe siècle, et par la chaîne de montagnes Medvednica, près de Zagreb. Vous pourrez éventuellement prendre le bus pour visiter la capitale et la ville historique de Samobor. Après ces visites, vous repartirez à travers les forêts denses de Gorski Kotar et du parc national Risjnak, où les dénivelés sont impressionnants. La dernière partie du sentier traverse la belle Istrie, qui rappelle la Toscane. Vous apercevrez alors la mer Adriatique, pour la première fois du parcours.

Le troisième tronçon est le plus long : 967 kilomètres. Il s’étend du nord au sud le long de la côte. En chemin, vous pourrez notamment admirer Umag, Rabac et Rijeka, et d’autres pépites moins connues. Vous traverserez également deux magnifiques parcs nationaux : Velebit du Nord et Paklenica. Le sommet du Sinjal, qui culmine à 1830 mètres, vous attend. Vous passerez ensuite à travers les très demandeurs sommets du Biokovo et la région viticole autour de l’embouchure de la rivière Neretva. L’itinéraire se termine à l’extrémité sud de la Croatie.

2. Sentier Premuzic

Selon l’Office du tourisme croate, le sentier Premuzic, long de 57 kilomètres, est l’un des plus beaux du pays. Il traverse le parc national du Velebit du Nord, le plus jeune parc national de Croatie. Le sentier Premuzic existe depuis 1933 et est composé presque entièrement de chemins rocailleux.

Le Parc National de Velebit couvre 109 km2

Le Velebit est une chaîne de montagnes côtières caractérisée par des formations rocheuses calcaires et une flore abondante. Les rochers gris clair apportent un joli contraste avec les forêts vertes, et grâce à leur emplacement le long de la côte, les montagnes du Velebit offrent des vues magnifiques sur la mer. L’itinéraire prend place entre le refuge de Zavizan et le village de Baske Ostarije. À Zavizan, vous pourrez d’abord visiter les jardins botaniques du Velebit, qui comptent plus de 500 sortes de plantes.

Bien que l’itinéraire traverse une zone montagneuse, il reste accessible à tous, car il est peu escarpé. Si vous souhaitez un peu plus de défi, vous pouvez faire plusieurs détours en passant par quelques sommets en cours de route. Le long du chemin, vous trouverez des panneaux contenant des informations sur la flore et la faune, notamment le lynx, l’ours, le loup, le chamois et de nombreuses petites espèces endémiques.

Parc National de Velebit

Au cours de cette randonnée de trois ou quatre jours, vous pourrez passer la nuit dans des refuges de montagne. Le camping sauvage n’est pas autorisé dans cette réserve naturelle. Si vous pensez que 57 kilomètres ne vous suffiront pas, vous pouvez également choisir un itinéraire presque deux fois plus long de 100 kilomètres, qui vous prendra environ 9 jours.

3. Parc national de Plitvice

Le parc national de Plitvice est le parc naturel le plus connu et le plus populaire de Croatie. Ce n’est pas surprenant, car avec ses seize lacs à différentes altitudes, aux couleurs allant du bleu au gris en passant par le vert, et ses 92 chutes d’eau, cette région est magnifique et unique.

Les lacs du Parc National de Plitvice ont été désignés Patrimoine mondial de l’UNESCO en 1979.

Le circuit est également très ludique, car vous passerez sur des passerelles en bois, des ponts et des sentiers de randonnée ordinaires. Vous aurez le choix entre huit parcours, dont la longueur varie de 3,5 à 20 kilomètres. Attention, les lieux sont parfois victimes de leur succès. Il est préférable de partir de bonne heure, surtout en haute saison.

Les lacs du Parc National de Plitvice

4. Vidova Gora

Le chemin de 11 km qui mène au sommet de la montagne Vidova Gora, à 778 m d’altitude, sur l’île de Brac, n’a rien de simple. Brac est la deuxième plus grande île au large de la ville blanche de Split et est connue pour la plage de Zlatni Rat (Corne d’or), l’une des plus belles plages d’Europe.

Plage spectaculaire sur l’Île de Brac

Cette plage est formée d’une longue et étroite bande de terre qui s’enfonce de 600 mètres dans la mer. Le sommet de la montagne offre une vue magnifique sur la mer Adriatique, les petites îles et cette plage très particulière. Vous marcherez sur un chemin de montagne rocailleux parmi les fleurs sauvages, les oliviers et les troupeaux de moutons. Le sentier commence dans le village de Bol et peut être assez difficile, surtout en été, car l’ombre s’y fait rare.

5. Dinara

Avec ses 1831 mètres, le Dinara est le plus haut sommet de la Croatie. Cette montagne est située dans les Alpes dinariques, qui s’étendent sur l’Albanie, la Bosnie-Herzégovine, la Croatie, le Kosovo, le Monténégro, la Serbie et la Slovénie.

Cette chaîne de montagnes renferme un sentier de randonnée de 1 260 kilomètres que vous mettrez environ 45 jours à parcourir. Mais vous pouvez aussi grimper jusqu’au sommet du Dinara. Cet itinéraire commence à Kijevo, près de la frontière avec la Bosnie-Herzégovine.

Il vous faudra environ quatre à cinq heures pour atteindre le sommet. Vous pouvez également partir du refuge de Brezovac, d’où vous pourrez atteindre le sommet en deux heures et demie. Ce pic se compose de deux parties, distantes de cinquante mètres. Sur l’un des sommets se trouve une remarquable croix de fer de cinq mètres de haut.

6. Les montagnes de Medvednica

Les montagnes de Medvednica sont visibles depuis chaque coin de Zagreb. En automne, les montagnes sont les premières à revêtir leurs couleurs d’automne, et à accueillir les premières neiges en hiver.

Les montagnes de Medvednica

Les lieux ont une grande valeur culturelle en raison des nombreuses églises, bunkers, mines, grottes, pyramides et sources d’eau chaude qu’ils abritent. Le sentier qui monte jusqu’au sommet de la montagne Sijema, qui culmine à 1033 mètres, fait le bonheur des randonneurs depuis déjà plus d’un siècle

Cette randonnée n’est pas la plus calme, mais vous trouverez les refuges de montagne et les restaurants nécessaires en chemin. Vous pouvez également opter pour l’un des septante autres itinéraires de promenade. Parmi les itinéraires les plus agréables se trouvent la route allant de Gracani vers les refuges Hunjka et Puntijarka et la route Leustekov le long du refuge Adolfovac vers Sljeme.

7. Velika Kapela

Au coeur de la Croatie se trouve une vaste zone forestière parsemée de quelques rares villages : Velika Kapela. Vous y trouverez également un paysage unique et impressionnant avec des formations rocheuses pouvant atteindre 50 mètres de haut : Bijele Stijene et Samarske Stijena. Au menu également : gorges, crevasses, relief accidenté, etc. Les roches calcaires de couleur claire forment un beau contraste avec les forêts denses qui les surplombent. Cette zone est tellement particulière que le gouvernement l’a déclarée réserve naturelle. Elle bénéficie donc d’une protection encore plus élevée que les parcs nationaux.

On accède au Bijele Stijene par un sentier de randonnée très fréquenté appelé « Begova staza », qui commence par une heure de marche à travers la forêt. Deux refuges de montagne sont situés au pied des formations rocheuses. Si vous marchez encore un peu, vous atteindrez le sommet à 1335 mètres, d’où vous aurez une vue magnifique sur les forêts et les rochers aux formes singulières.

Le Prsti, dans la réserve Bijele Stijene

Le plus célèbre est le Prsti (doigts) : cinq rochers qui ressemblent à une main tendue vers le ciel. Un autre sentier commence à côté d’une chapelle incrustée dans une grotte. Ce sentier ne convient qu’aux randonneurs de montagne expérimentés. Il s’agit d’un parcours difficile dans un environnement escarpé où vous devrez utiliser des câbles en acier.

Depuis le village de Tuk, vous pouvez marcher jusqu’au Samarske Stijene. En chemin, vous passerez par le refuge Ratkovo où vous pourrez vous reposer.

8. Parc national de Risjnak

Dans le parc national de Risjnak, qui ne fait pourtant que 63 kilomètres carrés, vous découvrirez différents paysages et quatre climats. Cette particularité est due à sa situation à la frontière entre les zones côtières et intérieures. Le parc national est situé au nord de la Croatie, à quinze kilomètres de la mer Adriatique, et comprend des forêts, des prairies alpines, des montagnes, des ruisseaux, des rochers, des lacs et la magnifique rivière Kupa.

Les montagnes ne sont pas très hautes, mais elles offrent des vues magnifiques sur la nature et les forêts, ce qui vous donne l’impression d’être à des kilomètres de la civilisation. Vous pouvez choisir parmi plusieurs sentiers de randonnée, comme le sentier éducatif « Leska », long de quatre kilomètres, qui commence à Crni Lug.

Rivière Kupa au parc national de Risnjak

Une randonnée plus corsée vous mènera au sommet du Risnjak (1528 mètres) en environ trois heures. Besoin d’une promenade moins éprouvante ? Optez pour la randonnée dans la vallée le long de la rivière Kupa, avec ses eaux d’un vert turquoise saisissant et ses plantes et fleurs abondantes. Le paradis des papillons !

Veliki Risnjak, tpoint culminant du Risnjak National Park

9. Île de Mljet

L’île verte et accidentée de Mljet abrite plusieurs sentiers de randonnée, dont un sentier de 43 kilomètres divisé en quatre sections plus courtes clairement indiquées. L’île a été baptisée « l’île croate la plus verte » et la nature y est magnifique : montagnes, lacs clairs, végétation très riche, prairies et vallées.

Parc national de Mljet,

C’est aussi une île très ensoleillée : le soleil y brille en moyenne 2500 heures par an et le climat est agréable, avec des étés secs et des hivers doux. L’île de Mljet a également un riche passé culturel. Les Illyriens, les Romains et les premiers chrétiens y ont tous laissé leurs traces.

.

À voir absolument : une île au milieu d’une baie qui était autrefois un lac, avec un monastère du 12e siècle. En vous rendant au sommet de la plus haute montagne de l’île (514 mètres), vous aurez une vue magnifique sur la baie et les environs.

10. Biokovo

Cette chaîne de montagnes située le long de la côte près de Makarska a les pieds dans la mer et la tête dans les nuages. Le Sveti Jure, haut de 1762 mètres, est une montagne emblématique de la région. Les randonnées y sont demandeuses, voire très compliquées.

Baska Voda, petite ville balnéaire sur la rivière Makarska

La marche de 13 kilomètres jusqu’au Sveti Jure, où se trouvent une chapelle et une étonnante tour de télécommunications rouge et blanche, est également difficile. Le sommet est également accessible en voiture, et il est donc généralement bondé.

mountain hut in Biokovo in Croatia

La passerelle Skywalk, ouverte en 2020, est agréable à traverser, avec son fond en verre suspendu à 1228 mètres au-dessus du sol. Si vous recherchez plus de calme et de tranquillité, optez plutôt pour un autre sommet, où vous ne rencontrerez pratiquement personne. Les promenades commencent dans un paysage parsemé de vignobles, d’oliveraies et de forêts de pins, mais les sentiers commencent rapidement à monter vers une zone alpine plus rude.

Le passerelle Skywalk en verre

11. Velika Paklenica

La Grèce a les gorges de Samaria, la France les gorges du Verdon et les États-Unis The Narrows dans le Zion National Park. Et la Croatie a le Velika Paklenica. Une rivière serpente entre ces gorges aux parois rocheuses de 300 ou 400 mètres de haut des deux côtés, et il est très agréable de se balader au fil de l’eau. Dans la partie la plus étroite de la gorge, vous passez par plusieurs tunnels. Dans les années 1950, l’armée yougoslave a creusé les parois pour créer des abris en cas de guerre nucléaire. Cette « ville souterraine de Paklenica » peut être visitée.

Le canyon de Paklenica

La promenade dans les gorges n’est pas difficile et convient également aux jeunes enfants. Ce n’est pas le cas de la randonnée Makla Paklenica, qui convient mieux aux randonneurs expérimentés, car le sentier est beaucoup plus raide et étroit, mais aussi plus calme. Si vous avez une journée entière à disposition, vous pouvez également faire les deux randonnées.

Vous pouvez aussi choisir de combiner une randonnée dans les gorges avec une excursion vers l’un des sommets, culminants à 1700 mètres. Le parc national de Velika Paklenica, qui couvre 95 kilomètres carrés, compte au total 200 kilomètres de sentiers de randonnée.

Vous trouverez d’autres conseils de randonnée sur le site Internet de l’Office du tourisme croate.

Partner Content