L’île de Pâques à nouveau accessible aux touristes, après deux ans de fermeture

© GettyImages
Aurélie Wehrlin Journaliste

L’île de Pâques, à 3.500 kilomètres à l’ouest de la côte chilienne, dans l’océan Pacifique, se rouvrira au monde le 1er août après plus de deux ans de fermeture due à la pandémie de coronavirus, a annoncé vendredi le gouvernement chilien.

« Il a été convenu que l’ouverture de Rapa Nui (île de Pâques) aurait lieu le lundi 1er août 2022 », indique un communiqué du ministère de l’Economie, du Développement et du Tourisme à propos de cette île mondialement connue pour ses moais, ces immenses statues de pierre à forme humaine.

C’était initialement prévu pour février, sans que cela se soit concrétisé sous le gouvernement de l’ex-président conservateur Sebastián Piñera (2018-2022).

Après l’arrivée au pouvoir du président de gauche Gabriel Boric en mars, les autorités ont conçu un plan de réouverture de l’île de Pâques, dont la principale source de revenus était le tourisme national et international avant que les vols ne soient cloués au sol le 16 mars 2020 à la suite de la recension des premiers cas de coronavirus dans le pays.

L’île ne compte actuellement qu’un seul vol hebdomadaire, de la compagnie chilo-brésilienne Latam, avec accès limité. A partir du 1er août, deux ou trois vols par semaine seront effectués par la même compagnie aérienne pour transporter les touristes.

Parmi les conditions fixées par le gouvernement pour la réouverture au tourisme, il faut « atteindre une couverture de 80% » de taux de vaccination contre le Covid-19, a-t-il précisé.

Quelque 73% des 10.000 habitants de l’île de Pâques sont vaccinés contre le coronavirus. Le centre médical de son unique ville, Hanga Roa, ne dispose pas d’unités de soins intensifs, mais est équipé de respirateurs. Un vol d’urgence vers le continent prend environ cinq heures et demie.

L’île n’a enregistré qu’une infime poignée de cas de coronavirus. L’épidémie n’y a entraîné aucune hospitalisation et aucun décès, selon les autorités locales.

Malgré cela, le peuple originel de Rapa Nui a organisé une consultation le 25 octobre pour savoir si la population souhaitait ou non que l’île soit ouverte au tourisme. Le résultat, non contraignant, était à 67% contre.

Le Chili a enregistré 3,6 millions de cas et plus de 57.000 décès dus au coronavirus depuis le début de la pandémie. Le taux de vaccination dans le pays est de 91,2%.

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content