La route des vins d’Alsace : à la découverte de vins bio et facile à boire

© getty
Muriel Lefevre

La doyenne des routes du vin se trouve en Alsace. Elle est célèbre partout dans le monde et réunit chaque année plus de 2 millions de visiteurs par an. Voici un parcours alternatif qui fait la part belle aux vins «Glou Glou », des vins jeunes et faciles à boire.

Avec ses 15.000 ha, le vignoble d’Alsace est bien moins grand que celui du Bordelais (145000 ha) ou de la Bourgogne (29500 ha), mais il cache depuis près de 70 ans l’une des routes des vins les plus célèbres du monde. Cette doyenne des routes des vins régionales françaises permet de découvrir les fameux vins blanc d’Alsace comme le Pinot Blanc, le Riesling, ou encore Gewurztraminer. Longue de 170 kms, et très bien balisée, on peut la découvrir en voiture, à vélo ou même à pied.

En parcourant ce vignoble longiligne de 120 kilomètres situé entre les Vosges et la plaine du Rhin, on boit du vin, bien sûr, mais pas seulement. Les amateurs d’œnotourisme découvrent, entre deux dégustations dans cette région pionnière du vin bio, des paysages de carte postale et un patrimoine aussi remarquable que bien préservé. Entre maisons à Colombages, châteaux forts et bourgs fleuris, elle passe par 104 sites payants (dont par exemple le château du Haut-Koenigsbourg, la Montagne des singes, la Volerie des aigles ou encore le -Centre de réintroduction des cigognes et des loutres), 67 villages producteurs et par 48 des 51 grands crus d’Alsace.

route de vins d'alsace
© DR

Ce que l’on sait moins, c’est que ce vignoble – qui produit environ 150 millions de bouteilles par an, dont 90 % sont des blancs – est aussi en train de se muter en avant-garde du vin bio ou tout du moins « responsable » puisqu’un tiers de celui-ci est désormais en agriculture biologique ou en conversion.  Ils sont désormais pas loin de 600 vignerons à faire le pari d’une viticulture plus responsable et souvent en famille. C’est donc un endroit rêvé en découvrir toute la richesse. D’autant plus lorsqu’on sait que 30 % du vin alsacien est vendu au caveau.

Vin d’alsace

Autre point d’attrait non négligeable pour les amateurs de vélo ou de randonnée, le vignoble alsacien bénéficie d’un climat ensoleillé, chaud et sec, grâce à la barrière naturelle des Vosges. Autant d’arguments qui en font une destination de choix pour les amateurs de tourisme responsable.

Un chemin de traverse : à la poursuite des vins « Glou Glou »

Alors qu’elle va fêter ses 70 ans en 2023, la route se diversifie un brin et propose de prendre un chemin de traverse en se concentrant sur 7 domaines et caves qui offre un vin «Glou Glou», soit des vins sans chichis, jeunes et faciles à boire que l’on déguste entre amis. Parfait pour les beaux jours ! Des vins aussi souvent issus d’une viticulture durable et adepte du « consommer moins pour consommer mieux ».  Cette fameuse route «Glou Glou »,  commence chez Gustave Lorentz, au cœur du vignoble Alsacien. Fondée en 1836, cette maison est convertie depuis 2019 à l’agriculture biologique. Le domaine s’étend sur 33 hectares en propriété sur les coteaux de Bergheim, La Maison dispose d’un caveau de dégustation avec une offre variée de formules découverte, gourmande ou terroir au choix.

Elle se poursuit ensuite vers Louis Sipp qui vous accueille dans son vignoble de Ribeauvillé. Ce dernier date de la fin de la Première Guerre Mondiale et est passé en 2005 en viticulture biologique. La famille possède 5 appartements mis en location à côté du domaine et propose 2 formules dégustations, découverte et prestige. La prochaine étape est la cave de Ribeauvillé et son cadre prestigieux puisque c’est l’une des plus anciennes caves vinicoles coopératives de France. L’ensemble du vignoble est travaillé en lutte raisonnée ou en agriculture biologique (10% du vignoble). C’est aussi un lieu parfait pour démarrer une promenade puisque 6 parcours découverte des plus beaux terroirs d’Alsace y sont proposés. On y trouve aussi une aire de camping-car toute neuve avec vue sur le vignoble.

La balade continue avec un peu d’histoire à Ingersheim. Une cave y a été transformée en Musée du Vigneron qui retrace l’évolution du métier de vigneron depuis 1800.  C’est aussi un bon point de départ pour découvrir à pied ou à vélo les nombreux Grands Crus qui se trouvent à proximité et la belle ville de Colmar, la capitale des vins d’Alsace, avant de redescendre vers Eguisheim, un des plus beaux villages de France et le vignoble de Wolfberger et ses 51 grands crus qui fête cette année ses 120 ans. Au cœur du vignoble vous attendent un parcours muséographique et une vue exceptionnelle sur les caves historiques toujours en activité.  Non loin de là se trouvent la maison Joseph Cattin et son Belvédère, un bar à vins panoramique qui offre une vue imprenable sur le vignoble, les Vosges, la Forêt Noire et même les Alpes. Le vignoble peut aussi se visiter en Segway pour une expérience insolite,

Les domaines Schlumberger – fondés en 1810 et possédant 4 Grands Crus (Kitterlé, Kessler, Saering et Spiegel), permettent de finir en beauté cette route alternative. Elles disposent d’un nouvel espace de dégustation face au vignoble et proposent plusieurs visites allant de la visite de caves à un tour sur les terrasses du vignoble.

SlowUp de la Route des vins d’Alsace 

Avec un parcours principal de 38 km, ou des boucles de 7, 8, 11, 16 et 19 km sur la Route des Vins et la Véloroute du Vignoble d’Alsace, ce SlowUp permet de découvrir à pied ou en vélo le vignoble en une journée. L’ensemble est fermé à toute circulation motorisée et en sens unique. C’est aussi une grande fête populaire puisque des animations, dégustations, petite restauration, ambiances musicales et activités ludiques pour les enfants vous attendent tout au long du parcours. L’événement a un seul dress code : il faut s’habiller de blancs en honneur aux vins blancs d’Alsace. Cette année il y a lieu le dimanche 5 juin.

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content